Tournoi du CH de NHL 20: YungGren couronné champion

Contre toutes attentes, Matthew «YungGren» Grenier a été couronné champion de la deuxième édition du tournoi officiel des Canadiens de Montréal de NHL 20, vendredi soir, au Esports Central Gaming Complex.

C’est dans une ambiance festive que YungGren a défait Michael «Miviens» Viens en trois matchs pour repartir du complexe avec 3 500 $ en poche, un chandail officiel du Tricolore, deux places dans une loge pour un match du CH, ainsi que 3500 points du Club 1909. Cette victoire devrait d’ailleurs lui permettre de regagner sa place au sein du top-5 mondial.

«Celui là fait du bien. C’est le fun de gagner un tournoi, spécialement quand il se déroule dans la région où tu habites, a-t-il lancé en entrevue avec RDS Jeux vidéo. Je voulais vraiment remporter ce tournoi.»

Matthew «YungGren» Grenier (Photo: RDS Jeux vidéo)

Questionné à savoir ce qu’il comptait faire avec l’argent qu’il vient de gagner, YungGren indique qu’il va l’investir intelligemment.

«Je veux m’acheter une voiture, donc on met tout ça de côté», a-t-il confié.

Un peu plus tôt dans la soirée, celui qui a notamment remporté le tournoi des Maple Leafs de Toronto l’année dernière a causé la grande surprise du tournoi en défaisant le favori, Justin «Regs» Reguly, deuxième au monde, en trois rencontres (4-3, 2-7 et 3-2). Cette série a réussi à lui donner une bonne dose de confiance pour la suite des choses.

Regs (Photo : RDS Jeux vidéo)

Malgré sa défaite en grande finale, Miviens repart tout de même de Montréal avec 1000 $ en poche et 1000 points du Club 1909.

C’est cependant un Miviens émotif qui s’est adressé aux médias au terme du tournoi.

«C’est sur que je suis un peu déçu, a-t-il concédé. Je voulais vraiment la première place.»

Lors de la deuxième partie de la grande finale, un bris technique est survenu, ce qui a interrompu la partie pendant plus d’une dizaine de minutes.

«Déjà après avoir remporté la première game, je me sentais confiant, a laissé tomber Miviens. Lors du deuxième match, c’était 0-0, il restait 7 minutes 22 secondes à la période et j’avais un bon feeling, jusqu’à ce que la console s’éteigne. Les longues minutes d’attentes, ce n’est pas une excuse, mais ç’a contribué au fait que mentalement, je n’étais plus capable de revenir dans mon match. Je n’étais plus le même joueur.»

Malgré sa deuxième place, le Québécois de 31 ans croit quand même avoir réussi à gagner un certain respect de la part de ses adversaires, qui notons-le, sont tous plus jeunes que lui alors que l’âge moyen se situait entre 18 et 23 ans.

«Je pense que ça lance quand même un certain message, a-t-il affirmé. Même Regs, qui était le favori, a été éliminé en première ronde. Ça prouve que le calibre était très fort et je pense que je peux être fier de ma performance.»

Au total, huit gamers de calibre professionnel ont croisé le fer dans des séries deux de trois.

De gauche à droite, on retrouve Canadiens-27, JTF2x, Miviens, PureFected, Bouch, YungGren, Regs et Joshfearless (Photo : RDS Jeux vidéo).

Sans grande surprise, Miviens a su remporter son premier duel aisément en s’imposant en deux matchs face à PureFected au compte de 8-1 et 7-3.

Le Québécois signé par Mirage Sport Électronique a poursuit la défense de son titre au tour suivant en disposant de Bouch en deux rencontres pour demeurer invaincu avant d’obtenir son laissez-passer pour la grande finale. Malgré un lent début de match lors du premier duel, Miviens est resté calme et est parvenu à égaliser la marque à 1-1 en deuxième période. Après ce but, le champion du tournoi de l’année dernière n’a plus regardé derrière lui et a signé des gains respectifs de 2-1 et 5-2.

Miviens (Photo : RDS Jeux vidéo)

YungGren a pour sa part vaincu son adversaire Nicolas «JTF2x» Morissette en deux rencontres (9-3 et 5-1) pour obtenir son billet pour la grande finale et une chance de soutirer le titre de champion à Miviens.

D’ailleurs, selon les six autres finalistes éliminés, c’est YungGren qui était le favori pour remporter cette finale face à Miviens.

Mais dès le premier match face à YungGren, Miviens en a fait redouter plusieurs en prenant une avance de 3-0 après 20 minutes de jeu. Ce fort début de match aura su déstabiliser suffisamment son adversaire pour permettre au favori de la foule de remporter son premier match de la série 4-3.

L’histoire de la deuxième partie s’est toutefois avérée complètement l’opposé. YungGren a été le premier à s’inscrire au pointage pour prendre les devants 2-0 après la première période. Le reste de la partie a été entièrement à l’avantage de ce dernier, qui a malmené Miviens en signant une victoire de 8-1.

La série de la grande finale était à ce moment à égalité et un seul et dernier match allait décider de l’issue du tournoi. La tension était vive dans le Esports Central Gaming Complex!

Mais Miviens n’a su se relever de ce cuisant revers et s’est une fois de plus incliné aux mains de YungGren au compte de 8-1.

Soir de surprises

Le triomphe de YungGren n’a cependant pas été la seule surprise de cette soirée. Dès la première ronde de la finale, le ton de la soirée a été donné alors que trois joueurs au sein du top-15 mondial se sont vus éliminés par leurs adversaires.

Ainsi, le champion de la Minnesota Wild Gaming Series sous NHL 19, Ryan «Bouch» Bouchard, a causé le premier upset en défaisant le Québécois Samuel «Canadiens» Landry, qui se classe au 11e rang parmi les meilleurs joueurs de NHL 20 au monde. Bouch a remporté ses deux matchs face au Québécois en signant des gains de 4-2 et 5-4.

Une autre surprise a été causée par le Québécois Nicolas «JTF2x» Morissette, qui a éliminé Joshua «Joshfearless» D’Eri, un produit de Lazarus Esports qui se positionne au septième rang mondial.

Puis, comme mentionné plus haut, YungGren a défait son coéquipier chez DareRising, Regs, en trois rencontres lors de la première ronde.

Une troisième place pour Bouch

Si Bouch n’a pas su faire le poids face à Miviens en deuxième ronde, il s’est bien repris lors de la finale de consolation contre le Québécois JTF2x. Bien que le francophone ait remporté le premier match de la série au terme de deux périodes de prolongation, Bouch ne s’est pas laissé intimider et est revenu en force lors des deux parties suivantes en l’emportant par des marques respectives de 5-2 et 3-2.

Les commentateurs Étienne Veilleux et Éric Gaudreault Drapeau en compagnie de Ryan «Bouch» Bouchard après sa victoire contre Nicolas «JTF2x» Morissette (Photo : RDS Jeux vidéo).

«C’est certain que c’était un peu frustrant de perdre le premier match, mais j’étais confiant et je savais que j’étais capable de remporter cette série», a notamment déclaré Bouchard après sa victoire.

Bouch repart donc du Esports Central Gaming Complex avec 500 $, ainsi que 500 points du Club 1909.

Rappelons que cette deuxième édition du tournoi NHL du Canadien de Montréal était présentée par Bell Canada, en collaboration avec la Banque Scotia.