TMNT : The Cowabunga Collection, de la bonne pizza pour tout le monde

Connus pour leurs comics, mais surtout pour leur apparition dans divers dessins animés, les Tortues Ninja ont eu leurs heures de gloire dans les années 80 et 90. Sans que cela soit surprenant, cela aura donné lieu à plusieurs adaptations en jeu vidéo, que cela soit en arcade ou pour nos consoles de salon. Et quoi de mieux qu’une compilation telle que Teenage Mutant Ninja Turtles : The Cowabunga Collection pour se prendre une bonne dose de nostalgie.

Crédit images : Konami

C’est pas si mal d’être une tortue

Il ne faut pas se le cacher, quand un éditeur sort une compilation de jeux, c’est souvent pour prendre le sentier de la facilité. Surtout quand les jeux en question ne bénéficient d’aucune amélioration et sont rendus disponibles quasiment dans le même état qu’au moment de leur sortie. Pourtant, il faut reconnaître qu’avec TMNT : The Cowabunga Collection, Konami ne s’est pas moqué des joueurs, en nous offrant pas loin de 13 jeux tirés de l’arcade, mais également des consoles de salon comme la NES ou la Super Nintendo, mais aussi des portables avec la Game Boy. Et 11 de ces titres sont également disponibles dans leur version japonaise, ce qui est toujours bon à prendre.

Il faut quand même un peu notre enthousiasme, car si la qualité de Turtles in Time sur Super Nintendo et dans sa version arcade n’est plus à démontrer, c’est déjà beaucoup moins le cas pour des jeux comme Tournament Fighters, un mauvais clone de Street Fighter et qui pour le coup est disponible en trois versions différentes dans la compilation. L’excellence est accompagnée par quelques ratés, mais aussi par des curiosités comme les trois épisodes Game Boy. Ces trois derniers ne révolutionnent rien et leur intérêt n’est pas égal d’un jeu à l’autre, mais cela reste plaisant de voir le parcours que nos chevaliers d’écailles ont pu avoir dans le jeu vidéo.

La plupart des titres sont des beat’em all, avec parfois un soupçon de plateforme comme avec l’incontournable Teenage Mutant Ninja Turtles sur NES. Un jeu culte dont la difficulté à fait le cauchemar, mais également la joie, d’un grand nombre d’enfants le soir de noël. Heureusement, il n’est pas nécessaire de s’armer de patience pour y jouer à nouveau, car il est possible de passer par le menu des “cheats code” pour activer divers options, afin de rendre l’expérience plus facile. Le choix dépendra du jeu, mais il est par exemple possible de faire plus de dégâts, choisir son niveau ou encore de se rendre quasiment invincible. Il est même possible de regarder une vidéo du jeu et à tout moment, de prendre la partie en cours de route ou de rembobiner une mauvaise action.

TMNT : The Cowabunga Collection est donc loin d’être une simple compilation de jeux qu’on aurait brassé ensemble. En témoigne l’élan de nostalgie que les joueurs pourront ressentir en jouant à des jeux disponibles dans leur format 4:3 d’origine, même s’il est possible d’y appliquer un zoom ou d’y jouer également en 16:9. Une option qu’on ne vous recommande pas, à moins de vouloir jouer avec une image déformée. À cela s’ajoutent les habituels filtres “TV”, “LCD” ou encore “Moniteur”, des options activables si on a envie de retrouver l’impression de jouer sur une bonne vieille télévision cathodique. C’est notamment les jeux Game Boy qui en profitent le plus, mais il est aussi possible de désactiver le scintillement des sprites sur la plupart des jeux, afin de gagner en confort visuel. 

Même si on est pas un grand amateur du matériau d’origine et qu’on a envie de surtout se replonger dans des jeux cultes des Tortues Ninja, il faut mettre en évidence qu’un grand soin a été apporté sur le contenu de cette collection. Car en plus d’avoir une superbe interface qui met en valeur les jeux, il est aussi possible de jouer à certains d’entre eux dans un mode multijoueur en ligne. La cerise sur le gâteau c’est néanmoins les archives qu’il est possible de consulter et qui contiennent une foule d’informations. Que ce soit les jaquettes et manuels des jeux, des visuels de conception des développeurs, des guides, des affiches de promotion ou encore les couvertures de comics et les OST, il y a de quoi se balader dans les menus pendant de longues minutes. Et il ne faut pas bouder notre plaisir de le faire, surtout que la majorité des documents ont été traduits.

TMNT : The Cowabunga Collection est grandement propulsé par la nostalgie et il serait mensonger de le nier. Cependant, qu’on soit un joueur de l’époque ou un amateur de découverte, la compilation est suffisamment riche pour y trouver de quoi se satisfaire. La plupart des fans y verront l’occasion de rejouer à Turtles in Times ou l’épisode NES, mais c’est aussi le bon moment de se plonger dans des titres qu’on ne connaît pas. Et à cela s’ajoute une impressionnante documentation pour les amateurs des Tortues Ninja, dans laquelle il sera possible de trouver quelques pépites. C’est peut-être juste une compilation de jeux, mais l’enrobage et la multitude d’options disponibles font en sorte d’augmenter l’intérêt de la collection.

À LIRE AUSSI : TMNT : Shredder’s Revenge – comme dans le temps, mais meilleur

Verdict
Bon 7/10
Commentez cet article