critique the outer worlds review

The Outer Worlds : la bonne surprise!

Les créateurs originels de Fallout reviennent à leurs sources dans ce RPG galactique qui repose certes sur les bases de Fallout, mais y applique une sauce bien à lui.

Ça ressemble à du Fallout, ça a le gout du Fallout, mais ce n’est pas exactement du Fallout. Fruit des créateurs originaux de la fameuse série post-apocalyptique, qui ont fondé Obsidian après la fermeture de Black Isle, ce Outer Worlds représente donc ce qu’aurait pu devenir la franchise si elle était restée chez ses créateurs originaux.

Obsidian, vous connaissez? De Fallout New Vegas au cultissime et exceptionnel South Park the Stick of Truth en passant par l’inégal Alpha Protocol qui a manqué surtout de moyens, le studio sait créer des jeux et de sacrements bons en plus.

Pour ce Outer Worlds, ce n’est pas le monde de Fallout qui a servi de base, mais tout le système de quêtes, progressions, tandis que des éléments de menus ou de XP ont également été repris de Bethesda.

On débarque donc non pas dans un monde, mais dans le système d’Halcyon où le Vault Tech local est ici une méga corporation galactique. Seul rescapé d’un vaisseau dont les membres sont en hibernation forcée depuis 70 ans, vous allez devoir faire éclater la vérité et les libérer.

critique the outer worlds review

Entre Fallout et Rage ou Borderlands 

Techniquement, on est très proche d’un Fallout 4, mais sans les bogues. Pas de bogue de quêtes ou visuel, the Outer Worlds est très propre et a dû bénéficier d’une bonne période de débogage. Visuellement, on a beau être sur l’Unreal Engine 4, l’effort a été plutôt porté à offrir de grandes cartes avec des temps de chargement ultra réduits. Le visuel se veut de cette nouvelle tendance aux couleurs flash que l’on retrouve dans Borderlands 3, Rage 2 ou encore Far Cry New Dawn. En tout cas, avec ses étendues de nature parsemées de conteneur et préfabriqués taillés pour la colonisation des planètes, ou encore toute la partie spatiale, il possède une personnalité bien à lui. Il ne serait pas étonnant qu’Obsidian tienne là une nouvelle franchise!

critique the outer worlds review

Une question de choix

Si Outer Worlds va vous emmener dans une grande aventure, il va le faire en vous laissant les choix les plus divers. C’est là sa grande force. Bien plus riche côté dialogues que ce qui est proposé chez Bethesda ou même dans Witcher 3, tout est scénarisé, mais libre. Pas de PNJ maire de Diamond City aux PV infinis, ici si on tue le maire d’une ville d’entrée de jeu, on commencera par se mettre à dos la population, puis l’intérêt qu’il représentait. On gagnera peut-être du respect auprès d’une autre faction, mais on perdra des quêtes, et encore, pas toujours. La liberté laissée est rafraîchissante, d’autant plus que le système de jeu en arrière fait très bien sa job et ne nous laisse jamais sans savoir quoi faire.

On a l’impression d’être dans un univers bien à lui, avec ses codes et sa galerie de personnages. Certains d’entre eux pourront devenir vos compagnons, ce qui influera sur vos relations avec eux, ainsi que peut-être sur vos compétences.

critique the outer worlds review

Déroulement et compétences

Il faudrait être d’une immense mauvaise foi pour ne rien voir de Fallout. Les conteneurs laissés ci et là à pirater, les ordinateurs, les déroulements de quêtes. Mais tout ça fonctionne très bien, et Outer Worlds se repose sur des bases qui ont fait leurs preuves afin de développer un à-côté solide qui tient la route.

Leurs compétences suivent le même chemin que Fallout, avec quelques petites variations, comme des compétences uniques à développer après avoir atteint le niveau 50 d’une branche spécifique. Sinon, on retrouve pléthore de compétences qui vont s’enrichir à mesure que l’on avance dans le jeu. Le piratage est tout de même assez ennuyeux avec ses trop nombreux modules à trouver qui empêchent d’ouvrir tous les coffres. Par dépit, je précise que j’ai préféré ne pas pousser cette branche passé le niveau 30. Peut être que cela s’améliore niveau 50, mais les points étant précieux, j’ai concentré les points prévus sur la persuasion, ce qui permet d’ouvrir encore encore plus de choix de dialogues.

critique the outer worlds review

Combats

Le choix des armes est assez vaste, et il est bien sûr possible de les améliorer. On retrouve la panoplie habituelle de stout justicier de l’espace, du pistolet de base en passant par le fusil de snipe ou les shotguns à énergie. Contre les robots les armes électriques sont très efficaces.

Pas de VATS ici, mais la capacité de ralentir le temps, habileté que l’on pourra en plus faire évoluer. Vos compagnons ne sont pas en reste. Plutôt faibles au début, avec le temps ils développent des attaques spéciales et on leur procure un arsenal de premier choix.

critique the outer worlds review

Autrement, les ennemis viennent vous chercher et réagissent plutôt bien en combat, ce qui les rend dynamiques. En passant, bien qu’il se prête très bien à la manette, je l’ai trouvé encore plus agréable à jouer au clavier souris sur PC.

Conclusion

J’ai mis un peu de temps avant d’entrer vraiment dans le jeu. Une fois passée la première planète qui fait office d’introduction pour vous familiariser avec les différentes mécaniques du jeu et avoir réparé le vaisseau, Outer Worlds démarre vraiment l’aventure. On a alors droit à un monde bien à lui, qui repose certes énormément sur des bases Fallout, mais d’un autre côté, cela nous permet d’appréhender rapidement les autres aspects du jeu et son univers.

Il faudra une trentaine d’heures pour le finir et encore moins si l’on se concentre sur la quête principale, mais il propose divers larges environnements grâce aux différentes planètes, sans compter les bases spatiales. Il a quelque chose bien à lui, et encore mieux, si vous possédez un Xbox Games Pass pour PC ou Xbox, il fait partie de l’offre des jeux offerts. The Outer Worlds est une excellente surprise, et un jeu qui vous fera passer du très bon temps. Si vous recherchez un RPG spatial de bonne facture, vous pouvez vous laisser tenter, il offre bien du bon.

Clique ici pour commander The Outer Worlds!

Clique ici pour commander The Outer Worlds!

Verdict
Très bon
Commentez cet article