Rocket League

Rocket League et l’impact de sa gratuité

Plusieurs nouvelles déferlent sur la communauté de Rocket League depuis quelques semaines. Les grandes lignes : Rocket League deviendra gratuit à l’été 2020, sa scène compétitive devrait s’améliorée et Dreamhack se chargera de la production de la RLCS X.

Crédit photo couverture: Psyonix Studios

Enfin accessible à tous

De nos jours, la majorité des gros titres sont faciles d’accès comme League of Legends, Valorant, Dota 2, etc. Pour les joueurs de longue date, il est simple d’oublier que Rocket League n’est pas un jeu gratuit. Ce simple fait donne plus de difficulté à Rocket League pour compétitionner avec ces autres jeux.

Donc, l’annonce du 21 juillet dernier fera du bien à l’audience de Rocket League et à son futur. Dans un communiqué, Psyonix Studios a annoncé que le jeu deviendra non seulement gratuit, mais que de nombreux aspects de ce dernier seront améliorés.

À lire aussi: La RLCS X révolutionne Rocket League avec plus de 4,5M$

Pour remercier les vétérans du jeu, Psyonix a annoncé des récompenses liées au statut Legacy. Ces dernières sont : Tous les DLCs qui proviennent de Rocket League (pensez à la Dominus et non à la Batmobile), un titre établissant votre première année de jeu, plusieurs objets, une bannière, un boost et des roues. Nous pouvons nous attendre à plus d’informations plus près du lancement avec encore plus de nouveautés.

Les grades d’esports

Un article de The Esports Observer a établi la scène des esports en trois grades pour le deuxième trimestre de 2020. Les jeux sont basés selon l’Impact Index et la liste s’arrête aux 15 meilleurs. L’index possède 6 caractéristiques pondérées de la façon suivante : 30% pour le nombre de joueurs actifs mensuel, 25% pour les bourses accordées, 20% pour les heures esports regardées, 15% pour les heures régulières consommées, 5% pour le nombre de diffusions en direct simultanées et 5% pour le nombre de tournois.

Impact index

Crédit photo: The Esports Observer

En tête de cette liste se trouve League of Legends et CS : GO, deux jeux gratuits. Évidemment, leurs succès massifs ne proviennent pas que du fait qu’ils soient gratuits, surtout que cela ne fait pas longtemps que CS : GO l’est. Toutefois, cela ne peut pas faire de tort.

Rocket League, quant à lui, se trouve au troisième grade, derrière Dota 2, Hearthstone et autres. À ses côtés se trouvent des titres comme Overwatch, PUBG et Starcraft 2. Il aurait passé de la huitième position à la 11ie ce dernier trimestre.

Avec l’arrivée de la gratuité, le jeu devrait obtenir un plus grand bassin de joueurs mensuels, ce qui est la caractéristique la plus importante. De plus, la RLCS X et sa nouvelle structure augmentera les bourses distribuées, le nombre de tournois et potentiellement les heures esports regardés. Puis, la majorité des caractéristiques sont indirectement influencées par le nombre de joueurs. Plus il y a de fans du jeu, plus il y aura de diffusions directes et d’heures regardées. L’impact sera visible dès le prochain trimestre et ce changement massif devrait se faire sentir.

RLCS X

Crédit photo: Psyonix Studios

Dreamhack en charge de la RLCS X

Parlant de la nouvelle saison et de sa structure, le nouveau circuit compétitif de Rocket League sera pris en charge par l’équipe de Dreamhack. Dreamhack a déjà effectué plusieurs événements pour Rocket League, incluant un à Montréal l’an dernier! Au sein du Dreamhack Pro Circuit de 2019, l’organisation a mené à terme quatre compétitions majeures de Rocket League.

En effet, le tout s’était conclu à Montréal avec un événement incroyable. Finalement, l’attrait de ce circuit était de favoriser la santé de l’écosystème compétitif. L’accès aux plus gros tournois devait être possible à tous pour s’assurer que la meilleure équipe remporte le tournoi et que les anciennes équipes ne soient pas protégées par leur statut.

Cette philosophie est au cœur de la RLCS X. Donc, Dreamhack semble être l’organisateur parfait pour la nouvelle année compétitive de Rocket League.

Commentez cet article