Riot ne changera pas l’entente d’arbitrage

Malgré la grève des employés de Riot le 6 mai dernier, la compagnie responsable pour League of Legends refuse de plier. Elle maintient l’obligation pour leurs employés de passer par l’arbitrage pour régler une multitude de conflits qui surviennent à l’interne. 

riot games

En août 2018, cinq employés de Riot ont entamé des poursuites contre la compagnie pour avoir été victime de sexisme et/ou de harcèlement sexuel au travail. Deux de ces employés, qui avaient été forcés de signer un document les obligeants à passer par l’arbitrage en cas de litige à leur embauche, n’ont pas pu obtenir justice. Suite à cette nouvelle, plusieurs employés ont signalé leur mécontentement. Ainsi, lundi dernier près de 100 employés de Riot Games à Los Angeles ont fait la grève en face de l’édifice de la compagnie. Suite à cette grève, Riot vient d’annoncer qu’elle ne comptait pas changer la pratique d’arbitrage.

L’arbitrage est une procédure de règlement des litiges devant un parti privé plutôt qu’en cours. L’arbitrage obligatoire enlève entre autres le droit aux employés de poursuivre la compagnie pour avoir brisé une loi du travail. La loi sur le salaire minimum, les heures supplémentaires non payées et les congés maternité/paternité n’en sont que quelques exemples.

Quelques changements tout de même

Les employés ont aussi manifesté d’autres inquiétudes lors de la grève du 6 mai. Il était entre autres question d’un problème de diversité et d’inclusion. En réponse, Riot a annoncé créer un nouveau programme avec à sa tête la chef à la diversité de la compagnie. Le programme souhaite créer du changement et définir les barrières et les opportunités pour aller vers l’avant. Il sera formé d’employés de toutes les sphères de Riot Games.

Commentez cet article