Qui sont les favoris des séries éliminatoires de la LEC?

La LEC est la ligue européenne de League of Legends. Elle se déroule une semaine en avance de la LCS, donc les équipes accédant aux séries éliminatoires sont déjà confirmées! Est-ce que G2 Esports aura une victoire aussi assurée que leur début de saison l’annonçait?

Les séries éliminatoires, une bête très différente

Comme mentionné dans l’article de la semaine dernière sur la LCK, la LEC emploie le même format de ligue que la LCS. C’est-à-dire des rencontres se déroulant en une seule partie. Toutefois, les séries éliminatoires du Spring Split 2019 utiliseront le format de Bo5 avec quelques conditions spéciales. Voici un court vidéo fait par la LEC expliquant les détails.

Maintenant, voici le classement final des meilleures équipes de la LEC après les 18 matchs joués:

Comme indiqué précédemment dans la vidéo, l’équipe en troisième position se permet de choisir ses adversaires entre la cinquième et sixième position. Dans ce cas-ci, Fnatic est considéré comme troisième position. Ils ont décidé d’affronter l’équipe en cinquième place: Team Vitality. Ce choix découle probablement de deux facteurs majeurs.

Premièrement, lors des affrontements opposant Fnatic à SK Gaming, ces derniers ont emporté les deux rencontres. Cependant, Fnatic a terminé un à un contre Team Vitality.

Deuxièmement, la fin de saison s’est mieux déroulée chez SK Gaming. En effet, ils ont terminé le split 6-4 dans la deuxième moitié alors que Team Vitality ont finalisé leur saison avec un pointage de 4-5.

Il sera intéressant de voir ces équipes interagir au travers un format différent de sa saison régulière. Les Bo5 peuvent parfois entraîner de résultats bien différents. Entre autres, grâce aux Picks and Bans qui peuvent s’adapter lorsqu’une équipe amène une stratégie peu connue.

C’est dans cette optique que Fnatic se lance dans les séries éliminatoires, mais ce n’est pas tout.

Une fin de saison remarquable

L’équipe composée de Gabriël “Bwipo” Rau, Mads “Broxah” Brock-Pedersen, Tim “Nemesis” Lipovšek, Martin “Rekkles” Larsson et Zdravets “Hylissang” Iliev Galabov ont débuté leur saison d’une façon opposée à leur performance lors du Championnat du Monde de 2018.

Effectivement, ils ont démarré la saison avec un pointage de 3-6, dont quatre défaites de suite dès le départ. Pour une équipe finaliste du Championnat du Monde, ce fut somme toute surprenant.

Plusieurs raisons ont pu contribuer à un début aussi rocailleux. La plus grosse étant possiblement le changement de midlaner. En effet, “Nemesis” est arrivé à la suite du départ de Rasmus “Caps” Winther pour G2 Esports, l’équipe présentement à la tête du classement de la LEC.

Malgré tout, Fnatic ne s’est pas laissé abattre et a terminé avec un pointage impressionnant de 8-1, avec les huit victoires se passant une à la suite de l’autre pour conclure la deuxième partie du Spring Split de 2019. Cela fait en sorte qu’ils n’ont pas perdu une seule partie depuis la patch 9.4.

Et G2 Esports dans tout ça?

Le début de la LEC fut marqué par une dominance impressionnante et constante de G2 Esports. Ils ont passé au travers la moitié de la saison sans aucune défaite. Il était difficile de concevoir cette équipe perdre après des parties aussi dominantes.

Par contre, malgré un début incroyable, la deuxième phase du split ne s’est pas aussi bien déroulée. Ils l’ont entamé avec leur première défaite de 2019, contre Origen, et ont terminé 4-5, ce qui est loin de l’impressionnant 9-0. En plus, les deux derniers matchs, sur la patch 9.5, ont été des défaites, dont une contre Fnatic.

Fabian “GrabbZ” Lohmann, entraîneur-chef de G2 Esports, a émis un tweet concernant leurs résultats récents. Il y mentionne des problèmes de poignets pour leur support Mihael “Mikyx” Mehle et une quantité de pratique réduite ayant pour but de reposer les joueurs.

Source: https://twitter.com/G2GrabbZ/status/1104518860521332737

Leur objectif ultime est d’avoir des séries éliminatoires qui se déroulent le mieux possible et sacrifier la fin de la saison semble être un risque calculé. Après tout, ils ont tout de même terminé premiers.

Il est alors primordial que G2 retrouve l’élément clef qui leur a permis un départ fulgurant, car des équipes comme Fnatic et Origen ne font que s’améliorer. C’est à voir si ce manque de pratique leur coûtera cher lors des séries ou si ce sera une stratégie payante!

Le premier match des séries éliminatoires de la LEC se déroulera le 29 mars 2019 opposant Fnatic à Team Vitality.

Commentez cet article