Quelques échanges que le CH pourrait faire pendant la saison morte selon NHL 22

À l’approche du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), qui aura lieu à Montréal les 7 et 8 juillet, plusieurs joueurs du Canadien sont au coeur de rumeurs de transaction. D’ailleurs, le directeur général Kent Hughes a déjà entamé le boulot en échangeant son capitaine Shea Weber aux Golden Knights de Las Vegas, en retour de l’attaquant Evgenii Dadonov, il y a un peu plus de 10 jours. RDS Jeux vidéo s’est donc amusé à simuler sur NHL 22 quel genre de retour le CH pourrait obtenir en échangeant certains de ses joueurs les plus susceptibles de changer d’adresse. Voici les résultats.

Crédit images : EA Sports, captures d’écran par RDS Jeux vidéo

Jeff Petry

Jeff Petry est probablement le joueur du Canadien qui risque le plus de partir d’ici la prochaine saison. Kent Hughes a d’ailleurs mentionné publiquement qu’il essaierait d’échanger le défenseur droitier, mais pas à n’importe quel prix. Les Stars de Dallas feraient d’ailleurs partie des équipes intéressées aux services de Petry et visiblement, le jeu voit la même chose. Selon le simulateur, les Stars seraient prêts à offrir le jeune attaquant Denis Gurianov au CH, ainsi que deux choix de repêchage en 2024 pour acquérir le défenseur de 34 ans.

Une autre offre a aussi été reçue pour Petry en provenance des Kings de Los Angeles. Cette dernière pourrait d’ailleurs faire le bonheur de plusieurs partisans si elle advenait à se concrétiser, mais disons que les chances sont très très minces. En effet, en envoyant Petry sous le soleil de la Californie, le CH recevrait nulle autre que le Québécois Phillip Danault, l’attaquant Viktor Arvidsson et un choix au repêchage en 2024. Rappelons que Danault avait décidé de signer avec les Kings l’été dernier, faute d’entente avec le Canadien et son ancien directeur général Marc Bergevin.

Jonathan Drouin

Est-ce que Jonathan Drouin pourrait relancer sa carrière en retrouvant son bon ami Nathan MacKinnon ? Les deux hommes avaient fait des flammèches lorsqu’ils jouaient ensemble au niveau junior avec les Mooseheads de Halifax dans la LHJMQ. Ils avaient d’ailleurs mené leur équipe vers une conquête de la coupe Memorial en 2013. Rendus chez les professionnels cependant, les deux joueurs ont eu des carrières bien différentes alors que MacKinnon est devenu un joueur de franchise pour l’Avalanche du Colorado et l’un des cinq meilleurs attaquants du circuit Bettman. Un échange au Colorado pourrait s’avérer toute une faveur pour le Québécois, reste à voir si deux choix de troisième tour seraient suffisants pour convaincre Kent Hughes de procéder à la transaction.

Mike Hoffman

Mike Hoffman vient de connaître sa campagne la moins prolifique de sa carrière dans l’uniforme du Tricolore. Les chances que la nouvelle administration décide de s’en départir sont relativement élevées. Cependant, avec un salaire de 4,5 millions $ sur la masse salariale pour encore deux ans et ses récentes performances, la valeur de Hoffman risque de ne pas être la plus élevée sur le marché. Selon NHL 22, après leur récente déception en séries éliminatoires, les Panthers de la Floride pourraient refaire l’acquisition de leur ancien attaquant. Hoffman avait d’ailleurs connu sa meilleure saison en carrière dans l’uniforme des Panthers en 2018-19, amassant 70 points, dont 36 buts. En retour, le Canadien recevrait un choix de quatrième tour ainsi qu’un autre de cinquième ronde.

Josh Anderson

Nul besoin de le dire, les Blue Jackets de Columbus ont terriblement regretté leur échange avec le Canadien envoyant Josh Anderson dans la métropole en retour de Max Domi et un choix de troisième tour en 2020 (qui est devenu le Finlandais Samuel Knazko). Non seulement Anderson est rendu un joueur clé pour le Canadien, mais Domi, lui a changé d’adresse et évolue maintenant avec les Hurricanes de la Caroline. Certaines rumeurs voudraient toutefois que le Canadien échange Josh Anderson en raison de son contrat d’une valeur de 5,5 millions $ par année pendant encore cinq ans, qui pourrait amputer l’organisation sur la masse salariale dans quelques années. Kent Hughes a toutefois mentionné qu’il ne cherchait pas à échanger le vétéran, mais qu’il allait écouter si l’un de ses homologues l’appelait à son sujet. Bien que ce ne soit pas encore le cas dans la réalité, selon NHL 22, le contrat d’Anderson lui enlève déjà beaucoup de valeur sur le marché et la meilleure offre que le Canadien pourrait avoir provient justement de ces mêmes Blue Jackets, soit un choix de quatrième ronde et un autre de sixième ronde. Une offre plus que décevante.

À LIRE AUSSI : Un tournoi de l’IIHF sur NHL 22

Commentez cet article