playstation

PS5 : Dual Sense drift, possible recours collectif aux États-Unis

Lancée en novembre, la PS5 connait son premier problème d’envergure, ou du moins son Dual Sense.

Crédit Photo : Sony

À l’image du Joycon de Nintendo, de plus en plus de joueurs sont victimes du même problème sur PS5. Après quelques semaines d’utilisation, le stick se trouve désaxé ce qui a pour conséquence d’activer la caméra ou de faire avancer le personnage, dépendamment du stick touché.

À LIRE AUSSI : Le président de Nintendo s’excuse des problèmes de Joy-Con

Le cabinet d’avocats New Yorkais Schwartz Kriner & Donaldson-Smith a donc déposé une demande de recours collectif auprès de la cour du Southern District of New York. Selon la plainte, les options mises en place par Sony sont trop limitées en plus d’être fastidieuses à utiliser. En cas de Dual Sense drift, le joueur doit se rendre sur une page pour contacter le support PlayStation. S’ensuivent de longs moments d’attente et de choix d’option auprès de multiples robots avant d’être dirigé vers une personne. Selon les documents que la firme d’avocat a fait parvenir à IGN, la demande dommages et intérêts argue du fait que Sony a violé la loi des consommateurs ainsi que les lois portant sur la garantie en proposant un matériel qui brise trop facilement. Sony profite donc d’enrichissement personnel injuste en violation avec la Virginia Consumer Protection Act.

En parallèle, un formulaire a été mis en ligne à cette adresse afin que les joueurs touchés puissent s’enregistrer et se joindre à la plainte.

D’où vient ce problème ?

Le problème de drift ou de stick bloqué sur une action n’est pas nouveau, cependant, celui-ci ne doit pas intervenir aussi tôt dans la vie d’une manette. D’après nos constatations après quelques manettes Xbox ayant été confrontées à ce problème, celui-ci intervient d’ordinaire après au moins deux ans de jeu intensif. Comme on peut le voir sur cette manette Xbox affectée par ce problème, celui-ci provient des pièces en plastique et caoutchouc censées assurer le retour du stick à sa position initiale qui finissent par céder à force d’être sollicitées. On peut donc penser que Sony, tout comme Nintendo avec son Joy Con Drift, a utilisé des pièces qui n’ont pas assez d’endurance pour des joueurs plus acharnés que le joueur moyen. Cela peut se régler facilement en usine en utilisant un modèle de stick plus résistant comme celui des Dual Shock 4.

PS5 : Dual Sense drift, possible recours collectif aux États-Unis

Crédit Photo : RDS Jeux Vidéo
Commentez cet article