« Pas d’exclusivités Xbox à son lancement » : pourquoi c’est une bonne chose

C’est la nouvelle qui fait le bonheur des trolls pro Sony et de la presse en mal de clickbait!

Microsoft l’a confirmé, Halo: Infinite ne sera pas uniquement réservé à la Xbox Series X; les possesseurs de Xbox One et de PC pourront également y jouer. Stupeur, moqueries et scandale sur les Internet! Voilà une nouvelle qui va donner du grain à moudre aux anti-Microsoft et du papier à lire qui promet de belles réactions dans les commentaires!

Pourtant, Microsoft ne fait qu’appliquer sa stratégie, qu’il ne cesse de répéter. La One ou la prochaine Series « S » sera l’entrée de gamme, la Xbox Series X a la promesse d’afficher les graphismes d’un très bon PC de jeu, et enfin le PC, que certains préfères pour diverses raisons et qui, master race ou pas, tourne sous Windows.

D’un autre côté, quand on passe plus de 5 ans à développer Halo: Infinite, ce n’est pas pour le proposer en exclusivité sur une nouvelle machine dont le taux de pénétration du marché va être anecdotique comparé à la base installée de la génération précédente. Pour rappel, Halo 3 est sorti en 2007 sur une Xbox 360 lancée en 2005, et a été le premier jeu qui a rapporté de l’argent à Microsoft, la division Xbox ayant jusque-là été déficitaire.

En sortant Halo: Infinite sur différentes machines, Microsoft au contraire montre une meilleure compréhension de ses joueurs. Il ne frustre pas pour commencer ceux qui ne vont pas passer tout de suite à la Series X. Tout le monde ne gagne pas 50 000$ par an, et n’a pas les moyens de dépenser dans une nouvelle génération à peine lancée. Microsoft rassure ses fans, qui pourront y jouer du moment qu’ils ont une machine estampillée Microsoft. Enfin, Microsoft sait également que de nombreux joueurs PC ont aussi commencé sur Xbox. Il a retenu la leçon des reproches qui lui ont été adressées de ne pas avoir lancé Halo 5 sur PC.

À une époque où l’on parle de cross-platform et de cross-play, et où les usages vont évoluer, voir les exclusivités Microsoft sur plusieurs plateformes Microsoft n’est donc pas un problème ou un scandale, mais juste l’application d’une stratégie globale qui tente de coller aux demandes des joueurs. Le problème, c’est surtout le monde qui va ignorer ce fait pour crier au scandale, parce que là, ils ont surtout l’air de passer pour ce détracteur d’Ubisoft!

Commentez cet article