Mises à jour fréquentes dans Overwatch : une bonne idée?

Bien que plusieurs joueurs apprécient les mises à jour plus fréquentes d’Overwatch, cette situation a-t-elle des désavantages? Chaque changement peut avoir un effet boule de neige, voir chaotique. Ce chaos est-il une bonne chose pour les joueurs d’Overwatch?

Lisez Are frequent Overwatch patches healthy for the Game sur Squadstate.com

L’effet boule de neige des changements

Les jeux qui sont en développement continu nécessitent des mises à jour, sinon le tout deviendrait redondant assez rapidement. La majorité des grands titres d’aujourd’hui reçoivent fréquemment des mises à jour, souvent en lien avec la rétroaction de la communauté. Pourtant, Overwatch a été observé à la loupe quant à sa lenteur vis-à-vis l’équilibre de leur jeu. Dans le passé, certaines mises à jour sont restées sur le PTR (Public Test Realm) pendant des mois avant leur sortie. Par la suite, les joueurs se devaient d’attendre un mois de plus pour une nouvelle mise à jour du PTR.

Pour garder les gens intéressés à un jeu, il doit y avoir du nouveau contenu et un équilibrage fait en conséquence. Chaque fois qu’il y a du nouveau matériel, les joueurs reviennent pour voir le travail et trouver de nouvelles stratégies.

Est-ce que des mises à jour fréquentes est une bonne chose pour Overwatch?

L’un des problèmes avec l’équilibre dans un jeu comme Overwatch, c’est qu’il y a énormément de variables à considérer. Par exemple, les développeurs pourraient augmenter les capacités de soins d’Ana en réponse à un haut taux de jeu de Moira. Ana pourrait donc être jouée plus souvent, mais aussi les héros ayant une bonne synergie avec elle. Si ses capacités de soins sont plus puissantes, son Nano-Boost augmentera plus rapidement. Cela pourrait faire en sorte que Genji et Reinhardt seraient joués plus souvent. Bref, un seul petit changement peut avoir un effet de cascade dans la méta. C’est pratiquement impossible d’envisager toutes les répercussions possibles.

La perception des joueurs

Un autre problème survient avec la perception de la méta. Parfois, certains héros sont carrément trop puissants. Cependant, la plupart du temps, ils ne font que donner un léger avantage à leur équipe. Dans la scène professionnelle, les joueurs sont tellement bons que ces légers avantages peuvent être utilisés à leur plein potentiel.

Du rang le plus bas jusqu’au Overwatch Contenders, un tel avantage ne sera pas nécessairement être exploité à son maximum. Nous l’avons vu récemment avec la stratégie GOATS. Personne ne la jouait en classé, et si quelqu’un osait, ce n’était pas correctement. Il y a un problème lorsque des héros comme Orisa sont joués dans chaque match, mais il serait faux d’affirmer qu’elle est la seule option.

Est-ce que des mises à jour fréquentes est une bonne chose pour Overwatch?

Statistiques de Overbuff, tous les rangs, les 6 derniers mois

Le chaos dans l’Overwatch League

L’un des meilleurs moments de la deuxième saison de l’Overwatch League fut d’observer les Chengdu Hunters débarquer avec leur composition Wrecking Ball. Leur persévérance face à ce style de jeu a éventuellement permis aux Shanghai Dragons d’obtenir une victoire étonnante durant le troisième stage. Ce genre de chaos apporte des raisons de regarder les matchs et de s’y intéresser.

Si des « bans » de héros parvenaient à Overwatch, les joueurs ayant la meilleure capacité d’adaptation se retrouveraient au sommet. Chaque partie serait excitante et différente. Toutefois, cela ferait en sorte que les matchs seraient plus imprévisibles et plus chaotiques. Cela pourrait rendre la tâche de bien comprendre plus ardue pour de nouveaux spectateurs.

Qui plus est, si chaque équipe jouait comme Chengdu, cela ne serait-il pas lassant à la longue? Du temps est nécessaire pour que chacune des équipes trouve sa propre identité.

Est-ce que des mises à jour fréquentes est une bonne chose pour Overwatch?

Robert Paul for Blizzard Entertainment

Maintenant, imaginez-vous une situation où chacune des équipes adopte des stratégies différentes chaque semaine dues aux mises à jour fréquentes. Nous observerions plus de créativité, mais personne n’aurait le temps de creuser et perfectionner la méta. Autant j’ai détesté la stratégie GOATs, autant c’était incroyable de voir des équipes comme Vancouver la perfectionner. La combinaison des habiletés ultimes et des synergies utilisées était toujours divertissante. Cela nous a offert de grands moments.

Le futur de l’équilibre

Attendre des mois pour voir changer une méta dominante n’a rien de plaisant. Les joueurs amateurs et professionnels quittent le jeu en réponse à cela.

Toutefois, il faut reconnaître qu’il y a des points négatifs à faire des mises à jour trop fréquentes. Les joueurs professionnels méritent d’avoir du temps pour perfectionner la méta et la pratiquer. Les développeurs ont besoin de temps pour observer les données. L’équilibre ne devrait jamais être modifié simplement pour ébranler la méta. Lorsqu’il y a des héros surpuissants, il faut s’en occuper. Pour le reste, il faut laisser la méta évoluer naturellement.

Commentez cet article