Nuke triomphe à la Minnesota Wild Gaming Series

Le Wild du Minnesota a couronné un nouveau champion de sa série NHL esports en fin de semaine alors que Karl «Nuke» Caslib a surpris tout le monde dimanche avec ses Prédateurs de Nashville. Il est ainsi reparti du Minnesota avec 3500 $ en poche.

Nuke a commencé la journée en force en l’emportant face à Matthew «YungGren» Grenier. S’il a remporté le tournoi du Canadien deux jours plus tôt, le Québécois originaire du Texas s’est vu rattraper par la fatigue et Nuke en a profité en l’éliminant en deux rencontres.

L’issue de la dernière partie s’est notamment décidée dans la dernière minute de jeu alors que Nuke a manœuvré avec patience en territoire adverse pour libérer un coéquipier dans l’enclave. Une passe vive de Ryan Ellis à l’intention de Mikael Granlund, suivi d’un tir sur réception dans la lucarne pour porter le compte à 6-5, et s’en était fait. Tout ça avec 41 secondes à jouer. C’était trop peu trop tard pour YungGren, qui a dû se contenter d’une troisième place.

En finale, Nuke se mesurait à Joshua «Joshfearless» D’Eri, qui a fait tomber le favori du tournoi, Justin «Regs» Reguly en demi-finale dans un duel opposant les verts et les blancs des Stars de Dallas.

Ce fut un dur week-end pour Regs, qui n’a gagné qu’un seul de ses quatre matchs en combinant ses résultats aux tournois du CH et du Wild. Après avoir été éliminé en première ronde face à YungGren vendredi au Esports Central Gaming Complex, Regs s’est incliné au compte de 4-3 (Prolongation) et de 2-1 contre Joshfearless dimanche, au Minnesota.

Josh a un peu joué de chance lors de sa deuxième victoire alors que son adversaire a raté plusieurs occasions de marquer pour égaliser et pour prendre les devants. Regs a notamment raté un tir sur réception dans un filet désert en plein cœur de l’enclave en fin de match, assurant la victoire de Joshfearless.

Puis, en finale, Nuke n’a fait qu’une bouchée de Joshfearless et de ses Stars. Mais Josh a tout de même réussi à remporter 1500 $ avec cette deuxième place. Le Canadien originaire des Philippines a signé deux victoires de 5-3 et 3-2 pour soutirer le titre à son prédécesseur, Ryan «Bouch» Bouchard. Même si Joshfearless a battu Nuke au chapitre des tirs au but et du temps à l’attaque lors du dernier match, la défensive et l’opportunisme du nouveau champion a su avoir raison de l’Ontarien.

Un Québécois s’envolera vers Tampa Bay

Pendant ce temps, le top-32 du Bolts CHEL Challenge s’affrontait en ligne dimanche. Parmi eux se retrouvaient notamment les Québécois Michael «Miviens» Viens et Samuel «Canadiens» Landry.

Si la compétition ne s’est pas déroulée comme prévu pour Miviens, qui s’est incliné face au Finlandais Aaro «Doumi» Ruuhinen au compte de 5-1 au premier tour, ce fut tout le contraire pour Samuel, qui s’est qualifié parmi le top-4 qui croisera le fer en grande finale, le 1er février prochain, à Tampa.

Samuel «Canadiens» Landry aura comme premier défi la lourde tâche de se mesurer au Suédois Henrik «Eken» Eklund. Ce sera notamment l’occasion pour le Québécois de 18 ans de prendre sa revanche alors qu’il a été battu dimanche par ce même Eken par la marque de 5-2 en demi-finale.

S’il l’emporte, Samuel fera face au vainqueur du duel opposant David «JrPens» Roebuck et le Finlandais Erik «Eki» Tammenpää, qui a notamment remporté le NHL Gaming World Championship en 2018.