Championnat GWC de NHL 21 : Un rêve d’enfant qui se réalise pour Guillaume Asselin-Verreault

C’est un véritable rêve d’enfant qui vient de se réaliser pour le Québécois Guillaume Asselin-Verreault, alors que ce dernier représentera fièrement le Canadien de Montréal lors des rondes finales du NHL Gaming World Championship, dans la division Nord.

Image à la une : Courtoisie, NHL.com

Le jeune homme de 20 ans a en effet été le premier représentant du Tricolore à se qualifier parmi le top-32 lors de la première ronde des qualifications du plus gros tournoi de NHL sur console au monde, ce qui lui a valu le privilège de représenter l’équipe de son choix pour les rondes à venir.

« C’est le club de mon enfance, lance-t-il au bout du fil. Depuis le tout début du tournoi, j’ai décidé de représenter cette équipe-là. C’est comme un rêve d’enfant qui se réalise que de porter le chandail du Canadien pour les représenter. Oui ce n’est pas sur une patinoire, mais c’est quelque chose que plusieurs personnes qui jouent à NHL aimeraient faire un jour et je suis le premier à le faire, je suis très heureux de ça ! »

Bien qu’il se soit classé parmi les 128 meilleurs joueurs au pays lors du NHL GWC de l’année dernière, ce sera la première fois que le Gatinois se rend aussi loin dans un tournoi sur la scène compétitive de NHL. Le principal intéressé demeure tout de même optimiste et a confiance en ses moyens.

« Dans ce jeu-là, tout le monde peut causer une surprise et battre n’importe qui. Moi personnellement, quand je mets ma manette dans mes mains, le mode compétitif embarque immédiatement. Je ne joue pas pour m’amuser, mais bien pour gagner. J’avais confiance en mes habiletés et depuis le début du tournoi je démontre que j’ai ma place ici. »

critique nhl 21 review

À LIRE AUSSI : NHL 21 Gaming World Championship : la parole aux fans

Son prochain duel sera tout un défi cependant alors que Guillaume Asselin-Verreault croisera le fer avec Sayed Safir Sodouri (Maple Leafs de Toronto) le 3 juillet prochain en ouverture des finales de la division Nord. Ce dernier figure notamment parmi les 20 meilleurs joueurs de NHL en Amérique du Nord selon la communauté.

« On a joué énormément contre cette année, donc je sais comment il joue et il sait comment je joue, dit-il. Je pense que c’est un couteau à double tranchant. Personnellement, je trouve que c’est un excellent joueur et je crois qu’il est sous-estimé dans la communauté. Il marque des buts comme il boit de l’eau et il a l’une des défensives les plus tight que j’ai vue dans le jeu. C’est certain qu’il sera un adversaire difficile à affronter, mais c’est un deux de trois. Tout peut arriver ! »

Mais avant cette épreuve, les huit finalistes de la division Nord devront procéder au repêchage de leur formation, dès mercredi. Guillaume Asselin-Verreault sélectionnera d’ailleurs au quatrième rang.

« Je pense peut-être me retrouver avec un Steven Stamkos ou un Nathan MacKinnon si je suis chanceux, confie celui qui étudie en Journalisme à l’Université d’Ottawa. J’ai déjà fait des Fantasy donc j’ai déjà une certaine expérience avec cet exercice-là. […] Oui c’est important d’avoir des bons joueurs, mais il te faut des joueurs avec qui tu es à l’aise de jouer et qui sont bien construits pour ton équipe. »

À noter que les Québécois Christo Vasilaktos (Panthers de la Floride) et Marc-Olivier Jacques (Blackhawks de Chicago) seront également en action lors des Finales de divisions. Leurs homologues Samuel Landry (Wild du Minnesota) et Mathieu Dupuis (Coyotes de l’Arizona) tenteront pour leur part de remporter leur finale de club respective, les 12 et 13 juin prochains, afin de se tailler une place parmi les finalistes de la division Ouest.

Les Finales de divisions se dérouleront entre le 26 juin et le 17 juillet. La grande finale se tiendra pour sa part le 24 juillet prochain et sera diffusée sur la chaîne Twitch de la Ligue nationale de hockey.

Commentez cet article