critique nhl 22 review

NHL 22 : une entrée solide, mais une communauté divisée

La franchise NHL fait finalement son entrée dans la nouvelle génération de consoles avec NHL 22! Malheureusement, d’entrée de jeu, la décision de EA Sports de ne pas permettre le jeu en ligne d’une génération à l’autre laisse sa communauté de joueurs fragmentée en quatre, entre les consoles Xbox One, Xbox Series X et S, PlayStation 4 et PlayStation 5. Le jeu en vaut-il quand même la peine?

Copie du jeu et images gracieuseté de EA Sports
Joué sur PlayStation 4 et 5 pour la critique

À LIRE AUSSI : La Coupe RDS Jeux vidéo est de retour! Tournoi 6S sur NHL 22 pour 7800$

Le positif

Le passage au moteur Frostbyte : les graphismes améliorées , la glace qui brille, les visages des joueurs plus vraisemblables et mouvement des joueurs plus fluide et réaliste fait en sorte que l’expérience est grandement plus plaisante que les NHL précédents.

Il y a une grande amélioration au niveau du réalisme des passes. Faire une passe vers l’arrière ou à l’aveuglette risque de te causer un revirement. Lorsque tu fais une passe tu dois bien doser la force et la précision de chacune d’entre elles, sinon tu risques de complètement la rater. Ceci fait en sorte que NHL 22 a créé un skill-gap entre les joueurs, il vous faut maintenant plus de talent pour effectuer de bonnes passes!

critique nhl 22 review

La physique du jeu est également améliorée. Pour ce qui est des mises en échec ou même si on parle du fameux poke check ( harponnage avec le bâton) EA a réussi à améliorer le jeu dans ce domaine. Les mises en échec plus réalistes aident les joueurs à se défendre mieux dans les coins de patinoire en poussant les joueurs adverses et permet même des plaquages de dos qui font en sorte de déstabiliser l’autre joueur et lui faire perdre la rondelle. Le réalisme permet au poke check par arrière d’un joueur de transférer son bâton de l’autre côté de l’adversaire ( gauche à droite ou inverse ) sans prendre de pénalité. Ce que j’aime c’est qu’il faut vraiment un mauvais harponnage entre les patins pour faire trébucher et prendre une pénalité.

Finalement, EA a amélioré le menu principal qui n’avait pas changé depuis des années. Surtout sur consoles nouvelle génération, les nouveaux menus sont rapides et permettent aux gens d’accéder à leur mode préféré rapidement, tout ça à la même place.

critique nhl 22 review

L’ajout des aptitudes X-Factor donne une nouvelle dimension à la jouabilité. Certains des meilleurs joueurs dans le jeu peuvent vraiment se différencier des autres pour la première fois depuis longtemps dans NHL.  Par exemple, Mcdavid, son aptitude sur les rails lui permet d’aller encore plus vite; Carey Price son aptitude X-Factor lui permet de faire ces déplacements de poteau à poteau extrêmement rapidement, etc.

Du côté du mode EASHL, les nouvelles options de personnalisation pour les attributs de notre joueur est une belle addition.

Les modes hors-ligne Be a Pro, Franchise et Saison restent des expériences solides, bien qu’ils offrent peu de nouveautés notables comparé à NHL 21. L’aspect narratif de Be a Pro ajouté l’année passée se voit tout de même étoffé pour que l’expérience soit plus intéressantes sur plusieurs saisons.

critique nhl 22 review

Le négatif

NHL n’était déjà pas cross-platform, mais la décision de EA que le jeu ne soit pas cross-gen est incompréhensible; accompagnée d’une communication plutôt complexe à ce propos. C’est tout un casse-tête pour tout le monde lorsqu’il est temps d’acheter une des 4 versions du jeu, sans mentionner les éditions spéciales. Pour ceux qui organisent des tournois, c’est spécialement compliqué. C’est dommage pour des amis qui sont habitués de jouer ensemble depuis des années et qui maintenant sont séparés à cause que l’un d’entre eux n’a pas réussi à mettre la main sur une des nouvelles consoles. Bien sûr, l’édition X-Factor permet de jouer cross-gen, permettant par exemple d’installer la version PS4 sur une PS5 (ou version Xbox One sur Series X), mais ça veut dire que vous devez faire un compromis sur la qualité visuelle du jeu, pour pouvoir jouer avec vos amis sur PS4… en plus de devoir payer un supplément pour le faire. C’est une décision ridicule.

Au moment d’écrire ces lignes, le jeu souffre encore de quelques problèmes techniques : des loops, désynchronisation et des bogues. Beaucoup de problèmes impardonnables lorsque tu joues en ligne. Tu peux avoir l’avance lors d’un match 7 à 0, mais à cause d’un sifflet ou un arrêt de jeu, le jeu commence à looper sur la prochaine mise au jeu et fait en sorte que la partie ne compte pas ou dans le pire des cas, tu perds le match par défaut; c’est très frustrant. Même chose surtout pour les joueurs de PS4, il y a des problème de désynchronisation, alors tu peux rester pris sur un écran noir de synchronisation pendant 30 mins pour ensuite te rendre compte que tu as eu la défaite.

critique nhl 22 review

Étrangement, les pénalités pour obstruction sur le gardien sont presque inexistantes. Amusez-vous à rentrer dans le gardien avant un but, vous allez voir que c’est très rare que l’arbitre va caller une pénalité pour obstruction.

NHL 22 est une entrée solide, mais entachée par la division de la communauté entre les consoles de dernière et nouvelle génération. Aussi, espérons que EA Sports règle rapidement les bogues techniques avec une mise à jour.

Verdict
8/10 Très Bon
Commentez cet article