NHL 22: la saison du CH simulée avec et sans Carey Price

Le Canadien a signé une cinquième défaite en autant de matchs cette saison contre les Hurricanes de la Caroline, jeudi, et rien ne va plus. Alors que la grande majorité des experts écartaient le Tricolore d’une place en séries éliminatoires avant le début de la saison, les plus optimistes commencent eux-mêmes à douter. Le scénario serait-il différent avec un club en santé ? La question se pose. On a donc décidé de procéder à deux simulations de la saison du Canadien sur NHL 22, une avec Carey Price dans les filets et l’autre, sans. Voici ce que ça donne.

Images: Capture d’écran, NHL 22

Les résultats parlent d’eux-mêmes et même s’il s’agit d’un jeu vidéo, lorsque le meilleur joueur de ton équipe est tenu à l’écart de la compétition, c’est plus difficile de connaître du succès.

Selon la première simulation, sans le #31 dans l’alignement partant du CH, le Canadien ne se battrait même pas pour une place en séries éliminatoires. La troupe de Dominique Ducharme terminerait au sixième rang de la division Atlantique avec 82 points (39-39-4), tout juste derrière les Sabres de Buffalo (84 points) et devant les Sénateurs d’Ottawa (80 points) et les Red Wings de Detroit (79 points). Dans la conférence de l’Est, la Tricolore se positionnerait donc au 12e rang sur 16 au terme de la présente campagne… Rien de trop réjouissant.

Devant le filet, Jake Allen cumulerait 24 victoires, mais encaisserait 35 défaites, dont 4 en temps supplémentaire. Le jeune Cayden Primeau serait le gardien réserviste — Samuel Montembeault n’était pas dans l’alignement du Canadien au moment de la simulation — et conclurait de son côté la saison avec une fiche de 15 victoires, 11 défaites et un taux d’efficacité de ,922… Pas si mal pour le jeune homme!

Chez les joueurs, Nick Suzuki, qui vient de s’entendre avec l’organisation pour les huit prochaines années, finirait la campagne au sommet du classement des pointeurs de l’équipe avec 67 points, dont 13 buts. Il serait suivi de Brendan Gallagher (64 points), ainsi que de Jonathan Drouin et Tyler Toffoli (30 points). Gallagher serait le meilleur buteur du Bleu-Blanc-Rouge avec ses 30 filets. Le jeune Cole Caufield, de son côté, enfilerait l’aiguille à 15 reprises et récolterait 43 points en 82 matchs. Ça ne serait toutefois pas suffisant pour remporter le trophée Calder, qui dans les deux simulations, a été remis à son ami des Ducks d’Anaheim, Trevor Zegras. Sans grande surprise, Jeff Petry serait le meilleur défenseur du Canadien avec ses 46 points et son différentiel de +19.

Mention honorable également à l’arrière Joel Edmundson, qui remporterait le trophée Bill Masterton, remis au joueur qui illustre le mieux la persévérance, l’esprit sportif et la passion du hockey.

Maintenant, répétons l’exercice, mais avec Carey Price. C’est fou comme les choses changent !

D’abord, le Canadien serait de la grande danse printanière. L’équipe de Marc Bergevin terminerait au troisième rang de la division Atlantique avec 100 points (47-29-6), devant les Maple Leafs de Toronto et derrière les Bruins de Boston et le Lightning de Tampa Bay. Dans l’Est, le CH serait la quatrième meilleure formation. C’est le jour et la nuit avec la simulation précédente.

En saison, Tyler Toffoli serait le meilleur pointeur du CH avec une récolte de 57 points, dont 28 buts, faisant également de lui le meilleur buteur de la formation. Suzuki terminerait pour sa part la campagne avec 45 points et Caufield avec 46, dont 10 buts.

Price et Allen se partageraient le filet de façon relativement équitable et les deux portiers afficheraient un taux d’efficacité au-dessus des ,920. Le duo se verrait d’ailleurs remettre le trophée William M. Jennings, remis aux gardiens de l’équipe ayant encaissé le moins de buts au cours de la saison (25 matchs disputés minimum).

Malheureusement, le Tricolore s’inclinerait dès le premier tour des séries, en sept rencontres, face aux Bruins de Boston, au TD Garden. Joel Armia s’illustrerait particulièrement lors de cette série avec sept moins en sept rencontres, faisant de lui le meilleur pointeur du club durant cette période.

Si une chose fait l’unanimité dans les deux simulations, c’est que le Lightning de Tampa Bay remportera sa troisième coupe Stanley en trois ans. Rappelons d’ailleurs qu’il y a quelques jours, EA Sports avait procédé à sa simulation de la saison officielle sur NHL 22 et que ce même Lightning était couronné champion. Ça fait donc trois simulations différentes qui nous donne ce même résultat!

Qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’EA voit juste ? Est-ce que Tampa répétera l’exploit ? Est-ce que le CH saura se sortir la tête de l’eau ? Faites-nous le savoir dans les commentaires.