critique nhl 20 review

NHL 20 : un jeu amélioré, un coup de patin à la fois

L’été tire à sa fin, il y a des jours un peu plus frisquets, les parents partagent les photos de leurs enfants qui retournent à l’école. Oui, c’est ce temps de l’année où une nouvelle édition de NHL de EA Sports arrive sur nos tablettes. Et comme à chaque année, on se pose la question : est-ce qu’il en vaut l’achat plein prix?

Cette critique est écrite en collaboration avec Michael « Miviens » Viens, joueur professionnel de EA NHL.

NHL 20 est arrivé et s’inscrit dans une certaine continuité des améliorations qu’on avait apportées dans NHL 19. Un jeu plus fluide, de meilleures animations, une physique plus réaliste. On peut le dire tout de suite qu’il est mieux que le précédent. Il faut dire qu’avec seulement 12 mois entre chaque sortie et aucune compétition à l’horizon, on ne prend pas trop de risques du côté de EA Sports.

critique nhl 20 review

Après quelques parties, on le remarque tout de suite, le jeu est beaucoup plus rapide et les transitions explosives promises sont bien au rendez-vous. On remarque également une nette amélioration au niveau des commentateurs, qui suivent l’action de beaucoup plus près et réagissent beaucoup plus rapidement à ce qui se déroule sur la glace. Lors de ma rencontre avec William Ho, directeur créatif de NHL 20, il m’a expliqué ce qui a amené cette amélioration au niveau du commentaire.

Cela dit, j’ai remarqué quelques bogues d’animations en arrêt de jeu. Il est fréquent lors d’un arrêt de jeu, quand un gardien gèle la rondelle, qu’une animation de deux joueurs se bousculant devant le gardien se déclenche. Le hic, c’est que ces joueurs sont parfois à des mètres l’un de l’autre et ils se voient soudainement téléportés en face de l’autre. Il ne serait pas surprenant par contre que ce bogue soit corrigé dans les prochains jours avec une mise à jour.

Thématiquement aussi, on est dans la continuité avec Auston Matthews en couverture qui succède à P.K. Subban et l’ajout des Signatures Shots pour certains joueurs; l’attitude et l’individualité sont maîtres à l’époque des réseaux sociaux, n’en déplaise à la vieille garde qui gère la ligue dans la vraie vie.

Les mêmes modes sont de retour et l’interface du menu est quasi-identique. À part l’ajout de Ones Now, qui permet de jouer à Ones en local (on se demande vraiment ce qui empêchait de le faire l’année passée) et le format Eliminator pour ce mode en ligne, il faut se tourner du côté du gameplay sur la glace si on veut vraiment trouver de la nouveauté. Ce n’est pas une mauvaise chose, avec la scène esport de NHL qui prend de l’ampleur d’année en année, EA Sports va se retrouver devant une communauté qui va exiger un jeu profond et bien balancé pour le jeu compétitif.

critique nhl 20 review

C’est pourquoi j’ai demandé à notre collaborateur et joueur pro de NHL Michael Viens de me donner son point de vue sur les améliorations. Il a résumé son expérience avec le jeu à date en quelques points positifs et négatifs.

Le positif selon Miviens

  • Les tirs : On peut maintenant dévier du revers ou du côté fort du bâton sans avoir à attendre de recevoir la rondelle, chose qui était impossible dans NHL 19. Alors, si le joueur reçoit la passe proche du corps il va tirer avec le genou à terre sur réception et si la rondelle est plus loin il va la dévier à bout de bras. Sans oublier les tirs signatures de chaque joueur.
  • Les passes : Pour effectuer une passe dans NHL 20, assure-toi que la ligne de passe est bien ouverte, sinon les IA ou joueurs humains vont intercepter celle-ci à coup sûr. Il n’y a plus de passes ou presque qui traversent les joueurs et qui passent à travers tout le monde.
  • Patinage : Beaucoup plus fluide, le patin dans NHL 20 te permet de te démarquer encore plus facilement qu’auparavant. Que tu ailles de haut en bas de gauche à droite, tout se fait un petit peu plus vite. Ce qui permet aux bons joueurs de laisser aller leur créativité.
  • Poke checks : Si les joueurs moins habitués de la série NHL vont trouver les punitions pour avoir fait trébucher trop nombreuses, c’est tout à fait le contraire pour ceux qui aiment le hockey plus réaliste. Une mauvaise position en défense ou un joueur un petit peu trop agressif lors de la pression à l’attaque pourrait vous coûter un 2-minutes pour avoir fait trébucher. Surveillez votre bâton, mais surtout choisissez les bons moments pour effectuer l’harponnage.

Le négatif selon Miviens

  • Mises en échec : Vraiment décevant qu’il n’y ait pas moyen de reprendre la rondelle en poussant ou en effectuant une mise en échec à moins d’être parfaitement synchro et d’avoir la bonne vitesse. Les joueurs peuvent tourner autour de vous avec la rondelle comme une ballerine, rien à faire. Lorsque vous essayer de jouer en défense, je vous suggère d’être patient, car aller mettre de la pression avec votre corps pourrait être fatal puisque vous risquez de vous faire contourner.
  • Les gardiens intelligents : Comme EA l’avait annoncé, cette année, les gardiens étaient supposés changer la game. Les avis sont plutôt partagés. Maintenant munis de nouveaux mouvements, les gardiens peuvent parfois effectuer des arrêts spectaculaires. S’ils sont plus intelligents dans NHL 20, cela reste que les mêmes façons de compter de NHL 19 sont encore très efficaces. Les mouvements de gauche à droite du gardien sont parfois très lents ou parfois trop vites, ce qui ouvre d’autres façons de marquer.
  • L’intelligence artificielle : Si les IA sont plutôt bien pour le mode hors ligne, c’est tout à fait à l’opposé pour les modes en ligne. Ils sont des machines encore meilleures que la plupart des bons joueurs en ligne. Agressifs, ils sont toujours collés sur toi lorsque tu contre-attaque ou lorsque tu essayes d’installer ton jeu dans la zone adverse. Dans le fond, ils font la job de l’humain, ce qui permet à certains de laisser l’IA faire tout pour eux et d’attendre le bon moment pour mettre de la pression avec leur joueur.

critique nhl 20 review

Eliminator, le battle royale du hockey

Au niveau des modes, on retrouve les modes habituels (Season, Be a Pro, Franchise, etc.) sans grands changements, sauf pour l’arrivée des entraîneurs dans le mode Franchise, mais surtout l’ajout du format Eliminator en Ones et Threes du World of CHEL. Autre nouveauté intéressante, l’ajout des équipes « Alumni » qui sont des versions classiques des équipes formées de leurs meilleurs joueurs à travers les époques. Ces équipes sont accessibles en match d’exhibition et en ligne en opposition et apparaissent comme une ligue lors de la sélection de l’équipe. Même les défunts Nordiques y sont.

Lorsqu’on arrive dans le mode World of CHEL, on est accueilli par un mur de défis à relever dans les divers modes pour débloquer des items uniques. Ce mur de défis est parfait pour ceux dont le temps de jeu est limité et qui cherchent à rapidement compléter des défis et progresser sans se demander quel mode jouer.

L’avis de Miviens sur Eliminator :

Pour ce qui est du nouveau mode Eliminator, on a le choix de jouer en Ones ou en Threes. Le mode Ones Eliminator et du 1vs1vs1 à 81 joueurs qui s’affrontent style battle royale. Le vainqueur de chaque ronde passe à la prochaine; il faut donc remporter quatre rondes de suite pour être élu le champion. C’est le même principe en Threes à la battle royale, mais cette fois-ci c’est du 3vs3 en équipe, alors c’est bien pour jouer avec nos amis. Ce qui différencie ce mode c’est qu’au lieu d’avoir quatre rondes, il y en a juste trois alors trois matchs à gagner pour être élu champion. Bref, j’ai bien aimé le mode même si je crois que la durée de vie est quand même courte lorsqu’on est élu champion une fois. Tu peux toujours le refaire, mais ça devient redondant. Bien pour attendre ses coéquipiers de 6s ou de 4s.

Un coup de patin à la fois

Donc, la grande question : un achat jour 1? Comme toujours, ça dépend de vos habitudes comme joueur. Si vous jouez à tout, septembre est un gros mois en termes de sorties importantes, alors peut-être qu’attendre quelques mises à jour et une baisse de prix ne serait pas fou. Si NHL est pour vous LE jeu à acheter chaque année, alors foncez et vous ne serez pas déçu. NHL 20 n’est pas une révolution, mais certainement une évolution qui plaira aux amateurs de la franchise.

Verdict
Excellent
Commentez cet article