NHL 19: du hockey pour tous

Une autre année, un autre “NHL” sur nos tablettes. Encore une fois, on nous promet l’ultime version du jeu, celle qu’on ne peut passer à côté. Est-ce le cas?

Une pelletée de mode

NHL 19 déborde de contenu. À ce niveau-là, on en a pour notre argent. Le jeu offre une panoplie de modes hors ligne et en ligne, des modes de parties rapides ainsi que de profonds modes carrière. Vous voulez simplement jouer la saison 2018/2019 de votre équipe préférée? Vous avez le mode “Season”. Vous voulez tout gérer de votre franchise de hockey, du contrat de votre joueur vedette à la qualité des hot dogs de votre amphithéâtre? Il y a le mode Franchise. Le populaire mode “Be a Pro” est toujours là.

Les nouveautés se retrouvent surtout du côté en ligne du jeu, notamment avec NHL Ones où trois joueurs s’affrontent en ligne dans une moitié de patinoire extérieure. On veut recréer l’expérience de jouer avec nos amis sans règlements et c’est réussi. Ones est très amusant et met réellement en valeur l’amélioration du coup de patin et de la physique de collision. Si c’est toi qui vas chercher la rondelle dans le coin de la patinoire, il y a de bonnes chances que tu te fasses écraser contre la bande par tes adversaires… et que tu prennes beaucoup de temps à te relever. Ce mode qui se joue en 1vs1vs1 contre un seul gardien demande une stratégie différente et de jouer un peu “cochon”. Gros bémol de ce mode est l’exclusion incompréhensible d’un mode local. On peut uniquement jouer à Ones en participant aux tournois quotidiens en ligne, sans possibilité de jouer avec nos amis à la maison. On espère qu’une mise à jour réparera ce drôle de choix du développeur.

Pour tous les niveaux et types de joueurs

Tu veux jouer du hockey hyper réaliste? Tu peux. Tu veux t’amuser dans NHL Threes avec tes amis dans un mode plus arcade? Tu peux. Bien que chaque mode soit prédisposé à un type de jouabilité, ce qui est surprenant c’est à quel point, chaque expérience est complètement personnalisable. Pratiquement tous les aspects du jeu sont modulables soit avec des « presets » simples ou avec des options plus avancées qui permettent de personnaliser de façon plus précise. Le jeu peut donc être très difficile à maîtriser et s’adresser à des joueurs d’expérience, comme il peut être très accessible pour quelqu’un qui n’a jamais joué ou qui va seulement jouer occasionnellement.

On peut avoir du plaisir et même performer à NHL 19 en ne faisant appel qu’aux habiletés de base; mais en découvrant l’exhaustif (et optionnel) tutoriel, on découvre une panoplie d’habiletés avancées qui peuvent nous aider à passer à un autre niveau si on souhaite compétitionner en ligne… ou simplement impressionner nos amis avec des feintes à couper le souffle.

Par défaut, une aide visuelle est activée pendant les matchs qui nous indique quand tirer, quand faire une passe, quelle habileté défensive utilisée à quel moment ainsi qu’une aide à visée. Cette aide visuelle est bien intégrée au jeu et n’est pas dérangeante si vous en avez encore besoin.

Un peu de “pay to win”

Le mode qui m’a personnellement attiré le plus c’est le Hockey Ultimate Team où on se bâtit une équipe avec des joueurs obtenus avec des cartes à collectionner. La grande nouveauté cette année est la présence de joueurs légendaires tels que Wayne Gretzky, Mario Lemieux, Guy Lafleur, etc. Il y a environ 200 légendes du hockey dans le jeu. N’étant plus attaché au Canadien de Montréal comme je l’ai déjà été et n’étant pas un grand connaisseur des joueurs actuels, l’aspect fantaisiste de Hockey Ultimate Team est parfait pour moi. Malheureusement, j’ai rapidement réalisé que si je veux être compétitif dans les ligues en ligne ce mode, je dois acheter des paquets de cartes pour espérer obtenir des joueurs de qualité. Je peux obtenir ces paquets avec de l’argent virtuel en jouant beaucoup, beaucoup, beaucoup… ou en mettant de l’argent réel pour acheter des paquets. C’est un cas où l’avantage des joueurs les mieux nantis n’est pas juste esthétique; ils peuvent obtenir un réel avantage en obtenant plus rapidement des joueurs vedettes. C’est dommage, bien que le mode reste amusant en soi.

Le hockey dans tout ça?

Et le hockey lui-même, est-il agréable à jouer? En mode simulation complète, NHL 19 est véritablement “l’ultime” jeu de hockey. Comme l’explique William Ho, le directeur créatif du jeu, on tente à chaque année d’améliorer des aspects précis du jeu comme le patinage et les collisions cette année. Le coup de patin semble plus naturel et répond plus rapidement que dans les versions précédentes. Donner des grosses mises en échec est extrêmement satisfaisant, surtout avec un renouveau de réalisme dans les collisions. Cela dit, j’ai souvent assisté à des bogues d’animations, surtout en arrêt de jeu alors que les joueurs ne semblent pas savoir quoi faire de leur corps.

On sent l’amour qui a été mis dans chaque aspect du jeu, chaque détail, de la mise au jeu aux batailles pour la rondelle dans les coins de patinoire. Le réalisme de la physique du jeu rend particulièrement satisfaisant de jouer en défensive, surtout quand on a réussi un beau jeu en harponnant, bloquant ou plongeant pour enlever la rondelle à notre adversaire avec une parfaite synchronicité.

Attention au “poke check”!

Avis aux amateurs du “poke check”: vous allez souffrir… ou du moins passer le match au banc des pénalités. En effet, par défaut les arbitres sont très sensibles à l’utilisation du harponnage. Si le joueur est dos à vous et que vous essayez de l’harponner, vous êtes pratiquement certain d’avoir une pénalité pour avoir fait trébucher. Ma première réaction a été de croire que l’arbitrage était brisé, et c’est également la réaction de plusieurs internautes. Puis en adaptant mon style de jeu, j’ai réalisé que c’est en fait tout à fait normal de ne pas abuser du harponnage et de faire appel à d’autres stratégies et habiletés pour soutirer la rondelle à notre adversaire. Cela dit, un petit ajustement ne ferait pas de tort, car on dirait que notre joueur vise automatiquement les patins de l’adversaire plutôt que la rondelle.

EA Sports profite du fait qu’ils sont seuls dans l’arène des jeux vidéo de hockey pour offrir une expérience complète qui s’adresse réellement à tous les types de joueurs. Est-ce que ça vaut l’achat d’un jeu plein prix si vous avez acheté NHL 18 à sa sortie? Ça dépend de vous. Personnellement, j’aimerais voir EA Sports revoir leur modèle d’affaire pour les franchises de sports. Pourquoi ne pas avoir un seul jeu “NHL” qui est constamment mise à jour avec un abonnement? En attendant… on s’en reparle l’année prochaine pour NHL 2020!

Verdict
Excellent
Commentez cet article