review

MLB The Show 21 : un pas vers le futur

Pour la première fois depuis la création de la franchise en 2006, MLB The Show est disponible aux joueurs Xbox, à point pour le déploiement de la nouvelle génération de consoles.

Copie du jeu gracieuseté de Sony Interactive Entertainment

The Show 2021, d’ailleurs, est disponible aux abonnés du Xbox Game Pass de Microsoft sans frais supplémentaires depuis le jour de la sortie du jeu. C’est un pas de géant vers une petite révolution dans le monde des franchises sportives puisqu’on s’approche, par la bande, d’un système d’abonnement au lieu d’une nouvelle édition annuelle à gros prix.

Mais ça, c’est une discussion pour un autre moment.

Plongeons plutôt dans l’expérience MLB The Show, édition 2021 pour la nouvelle génération de consoles.

À LIRE AUSSI : MLB The Show 21: Jackie Robinson sur la couverture de l’édition Collector

review

La vue du sommet

Comme c’est le cas depuis plusieurs années déjà. SIE San Diego Studio présente, avec The Show, la crème de la crème des simulations sportives. Le jeu sur le terrain, que ce soit en simulation plus fidèle à la réalité ou en mode rétro plus arcade, The Show est dans une classe à part et pas seulement comparé à d’autres jeux de baseball.

Nouveauté cette année, il y a une façon encore plus précise (et difficile) de contrôler les lancers de votre artilleur sur la butte : le Pinpoint Pitching. La courbe d’apprentissage de cet ajout sera périlleuse même pour les joueurs plus expérimentés. Cependant, avec un peu de doigté et d’accoutumance, la nouvelle mécanique donne du souffle à l’expérience sur le terrain et offrira une plus longue durée de vie au jeu par ses performances très intéressantes pour une première mouture.

Sur le terrain, des dizaines de nouvelles animations se font rapidement sentir pour le saut vers la nouvelle génération. Ça aussi, c’est plaisant pour les habitués de la franchise qui verront tout de suite les petites différences.

En appliquant une fraîche couche de peinture sur une édition déjà très amusante en 2020, les chances étaient bonnes de reproduire de façon presque intégrale les bons aspects du jeu.

Si vous n’avez pas la chance d’être sur Xbox Series ou PS5, cependant, les différences s’arrêteront essentiellement ici entre l’édition 2021 et 2020 de MLB The Show.

Est-ce une bonne ou une mauvaise chose? À vous de voir.

review

À la piste d’avertissement

L’ajout le plus intéressant à la franchise The Show est, pour la première fois, la possibilité de créer de toutes pièces son stade de baseball. Avec un engin de création exclusif à la nouvelle génération, les joueurs peuvent désormais pousser les limites du réel avec une banque très profonde d’options ajustables. Il faut même admettre qu’on n’espérait pas un engin aussi diversifié.

Oui, ce n’est pas parfait comme première mouture, mais on pardonne vite les petits pépins techniques quand on peut à peu près tout faire dans son stade de rêve, comme par exemple installer des montagnes russes ou un volcan dans le décor derrière les clôtures.

Peaufiner une équipe à votre image n’aura jamais été aussi personalisée dans le populaire mode Diamond Dynasty, le cœur et l’âme de The Show en raison de la présence des précieuses microtransactions pour le développeur.

review

Il ne faut pas tourner autour du pot, le mode de collection de cartes est le plus profond et le plus travaillé du jeu en raison de sa forte communauté en ligne et des profits additionnels générés par les transactions. Cependant, contrairement à d’autres éditeurs qu’on ne nommera pas, The Show est moins gourmand et offre aux plus patients d’excellentes options sans débourser de sous. Il suffit de plonger dans le mode et d’y investir du temps de jeu.

Est-ce que c’est différent de l’année dernière? Pas du tout, mais l’ajout des stades à notre main offre un vent de fraîcheur et quelques ajustements bonifient l’expérience et la rejouabilité des défis quotidiens.

Même son de cloche pour les autres modes principaux, soit la Franchise et le Road to the Show. Les habitués retrouveront sensiblement la même chose, sauf que l’évolution de votre joueur dans Road to the Show est plus axé sur vos décisions dans son développement, ce qui plaira aux plus assidus.

Pour ceux qui souhaitent simplement prendre une manette en fin de soirée et «jouer à la balle», le mode March to October est de retour et offre, une fois de plus, une version simplifiée et satisfaisante de la simulation d’une saison de la MLB.

Les amortis sacrifices

Pour livrer un nouveau jeu à une toute nouvelle banque de joueurs sur Xbox, Sony a sans doute dû faire de difficiles choix dans sa création et on le sent dans le visuel des joueurs et du jeu en général.

Oui, c’est visuellement très beau et très fluide sur le terrain. Mais la ressemblance des joueurs à leurs équivalents réels est déficiente, au mieux.

review

Prenons Fernando Tatis Jr., le joueur en vedette sur la pochette du jeu. On s’attendait à voir la jeune vedette des Padres recevoir une dose d’amour supplémentaire en raison de sa grande visibilité dans la promotion du jeu, mais non. Il a le même air générique que tous les autres joueurs à l’exception de quelques pixels supplémentaires pour illustrer ses cheveux longs.

Avec le saut de générations, nous étions en droit d’espérer un véritable bond vers l’avant au niveau de la présentation graphique. C’est loin d’être le cas avec The Show 2021 et on pourrait même dire que le jeu est identique à l’édition 2020. C’est peut-être moins dérangeant si vous n’avez pas encore fait le saut de génération, mais ça laisse un petit goût amer en bouche quand on a l’impression de revoir les mêmes images depuis quelques années. The Show aurait besoin d’une grande refonte dans sa présentation visuelle, incluant les commentaires audio.

Sinon, un autre impart du jeu se trouve dans les différents menus. Oui, les possibilités sont très nombreuses et les joueurs pourront adapter les choses à leur goût, mais les éléments sont difficiles à trouver dans les menus et la navigation n’est pas intuitive. Comme si on avait gardé ce détail pour la fin et que le temps avait cruellement manqué avant la sortie.

En bref

Pour sa première édition sur la nouvelle génération, MLB The Show 2021 frappe un solide double dans l’allée.

C’est, comme d’habitude, la meilleure simulation de baseball sur le marché et l’évolution est satisfaisante par rapport à l’année dernière en raison de l’ajout d’une nouvelle mécanique et de stades personnalisés.

Il ne faudrait pas, cependant, mettre la pédale douce chez SIE San Diego parce que l’effet de nouveauté s’estompera vite pour les joueurs de la Xbox. Dès l’an prochain, ils en demanderont plus de leurs consoles plus performantes.

MLB The Show 2021 est un pas dans la bonne direction, mais on sent la lourdeur de traîner le boulet de devoir développer un jeu sur deux générations de consoles en simultanée. Vivement une édition purement «Next-Gen» afin de voir jusqu’où la machine sera poussée.

review

Verdict
8/10 Très Bon
Commentez cet article