Microsoft de retour dans le jeu sur PC

Après l’acquisition de six studios l’an dernier, Microsoft dévoile ses plans sur PC. Il reste du chemin à parcourir.

Dans un entretien à PCgamer, Phil Spencer, directeur des jeux chez Microsoft, évoque le retour de la société dans le jeu PC. Après l’achat l’an dernier de six studios, Microsoft serait actuellement en pourparlers avec inXile et Obsidian afin de créer « de profondes expertises sur les plateformes et  les différents types de jeux » en particulier les RPGs. Microsoft veut surtout « donner les moyens aux créateurs d’étendre leurs productions à la plus large base de joueurs possible. Ils comprennent cependant que certains types de jeux délivrent la meilleure expérience dans des contextes spécifiques comme au clavier souris ou à la manette ». L’une des premières décisions a donc été de sortir Wasteland 3 conjointement sur console et PC, alors que le second volet était sorti sur PC en 2014 un an avant les versions console. Microsoft veut faire de même pour les futurs jeux comme Outer worlds qui sera lancé sur PC et console en même temps.

Nous venons en paix!

Microsoft tente de rassurer et promet que son rôle est de « fournir les outils, les talents et les ressources » aux équipes de développement et que « chaque studio conserve son esprit et sa culture qui seront mis en avant au travers des ressources d’Xbox games Studios ».

Du côté des studios, les communiqués émis par leurs dirigeants vont dans le sens de Microsoft. Brian Fargo d’inXile a d’ailleurs confirmé à Eurogamer qu’il continuait les mêmes types de RPGs, à l’exception qu’ils avaient désormais plus de ressources à disposition. Si Phil Spencer affirme que Microsoft va leur laisser entière liberté, ce serait oublier Lionhead, acquis en 2006 et fermé en 2016. Selon lui, Microsoft a appris de ses erreurs avec Lionhead, et cite Rare et Mohjang en exemple de studios qui se portent bien. Microsoft semble avoir désormais compris qwu’il vaut mieux laisser faire à ceux qui savent, surtout lorsqu’ils en ont le talent.

Tout cela semble bien idyllique, mais la question se pose de la plateforme sur laquelle seront vendus ces jeux sur PC et de leur présence sur Steam. Pour des jeux comme Gears of War 4 ou Forza horizon 4, les joueurs PC doivent composer avec l’infâme et ultra bogué Microsoft Store. Véritable abomination autant en intégration à Windows qu’en termes d’ergonomie, le magasin en ligne de Microsoft est boudé par les joueurs à juste raison.  Microsoft se dit là encore conscient de ce problème, et prépare je vous le confirme un nouveau magasin qu’il veut ergonomique, tout en disant « vouloir dévoiler ses plans de ventes par la suite ».

C’est tout de même un pas vers le Microsoft Store que de ne pas répondre à la question sur Steam. Il ne serait pas étonnant que Microsoft ne les sorte tout simplement pas sur le magasin de Valve ou alors après une exclusivité temporaire.

En tout cas, Microsoft affiche enfin clairement ses ambitions pour le PC. Et même s’ils sont actuellement en retard sur ce support, il ne faut pas oublier qu’ils ont les moyens financiers de revenir. Phil Spencer de conclure « Alors que nous étions fiers de notre succès sur PC, nous avons fait plusieurs erreurs. Nous savons que nous devons progresser, conscients de nos erreurs passées, nous voulons mettre les joueurs au centre des décisions que nous prenons » et de promettre que  « plus de révélations de la part de Microsoft seront faites au E3 ».

Microsoft est bien placé pour réussir, mais ils se réveillent un peu tard concernant les RPGs et jeux exclusifs. Ils ont les moyens financiers certes, mais ils ont compris qu’être cheap avec les joueurs peut leur nuire, en témoignent les scandales passés comme le RROG sur 360 ou leur magasin sans fréquentation. Apprendre à écouter les joueurs a également été une dure leçon comme lors de la présentation de la Xbox One qui a viré au fiasco à cause des choix arbitraires comme la connexion permanente. Résultat : ils proposeront plusieurs Xbox pour la prochaine génération, laissant aux joueurs faire leur choix.  Le succès des RPGs de Sony n’est pas non plus étranger à ce revirement vers ce genre, qui est une grosse faiblesse de la Xbox. Ils ont un train de retard concernant ce type de jeux, mais qu’ils peuvent rattraper avec leurs moyens financiers colossaux. Par contre, côté serveurs, maîtrise de ces infrastructures  et services que nous allons voir arriver, ils sont à la pointe de la technologie. Voilà pourquoi la prochaine génération de jeux et de console pourrait voir un retour de Microsoft, mais surtout ses parts augmenter significativement.

Commentez cet article