Mario Kart 64 : 5 choses que vous ne saviez pas

Difficile d’imaginer aujourd’hui le jeu vidéo sans Mario Kart. Le jeu de course du plombier moustachu à connu un grand nombre d’itérations depuis sa sortie sur Super Nintendo. Pour le bon et le moins bon, mais la majorité des épisodes sont restés dans la mémoire des joueurs et cela pour plusieurs raisons. Ce qu’on retiendra de Mario Kart 64 c’est qu’il s’agit du premier épisode qui entre dans l’époque de la 3D, mais aussi et surtout qu’il est alors possible d’y jouer jusqu’à quatre utilisateurs. Mais pour autant, est-ce que vous connaissez tous les secrets de ce jeu ?

5
Pourquoi du Time Trial sur l'écran titre ?

Sur l’écran titre de Mario Kart 64, si vous appuyez sur la touche R, il apparait un encart dans le titre de l’écran pour vous montrer votre meilleur temps en Time Trial sur la course Mario Raceway.

Et si seulement cette course est affichée, ce n’est pas un pur hasard. Le manuel d’instruction nous révèle en effet que les développeurs avaient une large préférence pour ce circuit pour effectuer des speedrun.

4
La cinématique presque cachée

Lors d’un grand prix, si vous vous placez en 4e ou 5e position, il est possible de voir une courte cinématique où le personnage regarde les autres concurrents, puis se fait exploser par un Bob-Omb. Vous avez ensuite un message qui vous dit « Quel dommage! Vous êtes placé 4/5e. Peut-être la prochaine fois! ». Si on est dans le top 3, il est possible un bref instant de voir le quatrième pilote durant la courte cinématique.

3
Des changements de voix

D’autres modifications sont parfois plus inexplicables et incongrues. Il faut savoir que les voix de Luigi, Peach, Toad et Wario ont été modifiés car leur version japonaise ne plaisait pas. Pourtant, leur voix originale était également en anglais, mais il faut croire que certaines formulations ou intonations n’étaient pas satisfaisantes. Pourtant, les fichiers audio de Mario Kart 64 japonais ont plus tard été utilisés dans toutes les versions de Mario Party 1 et 2, ainsi que dans Mario Kart : Super Circuit. La logique Nintendo.

2
Des fausses publicités

Il n’est pas rare que la version japonaise d’un jeu soit différente de ses versions occidentales. C’est parfois de l’ordre du détail, mais dans le cas de Mario Kart 64 il y a eu un changement significatif. Au Japon, les joueurs ont pu avoir droit à de fausses publicités lorsqu’ils arpentent les courses. Des panneaux qui ont été remplacés dans sa sortie en Amérique du Nord et en Europe. La raison est assez simple à comprendre, car ce sont de fausses publicités qui parodient des noms de marques existantes. Ainsi on peut avoir Marioro à la place des cigarettes Marlboro ou encore, Yoshi1 à la place de Mobil1. On peut supposer que Nintendo a voulu éviter des procès ou des soucis à ce niveau-là.

1
Les idées abandonnées de la Beta

Il est toujours intéressant de voir les changements qui ont été opérés sur un jeu, lorsqu’on a accès à des versions développement. Dans le cas présent, alors que le jeu se nommait encore Super Mario Kart R., il est possible de découvrir qu’il y avait une option où il était possible de choisir un affichage vertical ou horizontal pour l’écran scindé en mode 2 joueurs. D’autres petits changements y sont trouvables, comme la plume en tant qu’objet. Mais le plus significatif est qu’il était prévue que Kamek soit un personnage jouable, mais il a ensuite été remplacé par Donkey Kong.

Commentez cet article