critique madden nfl 22 review

Madden NFL 22 : l’inévitable chute d’une franchise

Année après année, à la fin de l’été, la sortie d’un nouveau Madden est attendue par plusieurs amateurs de jeux sportifs et le rendez-vous annuel est une tradition avant le début de la saison régulière de la NFL.

Crédits images : EA Sports
Joué sur PlayStation 5 pour la critique

En 2020, Madden figurait parmi les cinq jeux les plus vendus sur consoles en Amérique du nord. C’est le cas systématiquement avec chaque édition de la franchise.

Le problème, il est peut-être là.

Année après année, on tombe dans le piège de faire la critique du jeu en soulignant qu’il n’apporte que des améliorations mineures à une formule déjà efficace. Madden 21, par exemple, était le dernier sur l’ancienne génération de consoles et on lui pardonnait presque sa paresse au niveau des nouveautés.

critique madden nfl 22 review

Madden 22, avec des promesses de grands changements et un saut officiel vers la nouvelle génération, ne mérite pas cette lassitude. Au contraire. Pour sa première réelle incursion sur la nouvelle génération de consoles, les joueurs étaient en droit d’espérer et de recevoir un jeu amélioré et nettement supérieur aux éditions précédentes. Surtout considérant le prix à la hausse des jeux chaque année.

Non seulement EA Sports c’est, une fois de plus, contenté d’une mise à jour cosmétique et paresseuse de sa franchise, mais les petits détails défectueux des éditions passées se retrouvent encore dans cette nouvelle édition en plus de nouveaux problèmes techniques rendant la jouabilité impossible dans certains cas.

C’est problématique et très désolant pour les amateurs de longue date de la série.

Le manque de volonté de EA

Madden génère plus d’un milliard de dollars de revenus annuellement avec les micro-transactions et le prix d’achat du jeu. On parle ici d’un monstre extrêmement lucratif pour EA Sports.

Sauf que l’appât du gain, semble-t-il, empêche les changements d’opérer sur le jeu puisque la logique du portefeuille est simple : pourquoi changer une formule payante?

Si EA Sports est récompensé chaque année en offrant aux joueurs un jeu sans âme et sans efforts, pourquoi en faire plus? Le monopole favorise la compagnie et la grande popularité de la NFL assure un bassin d’amateurs sans même se soucier de l’aspect qualitatif.

Ce qui important, dans le fond, c’est d’avoir des nouveautés à offrir pour faire la promotion du jeu.

Pour Madden 22, c’était des ajouts au mode Franchise et le petit lifting du mode scénario individuel (Face of the Franchise).

Quand on creuse plus loin que les publicités de vente de EA, par contre, on fait vite le tour des supposées nouveautés pour se rendre compte que ce n’est que du vent.

critique madden nfl 22 review

Fausses apparences

Oui, chaque équipe possède maintenant un avantage unique sur le terrain. Mais après trois matchs joués, on réalise que ces «Home Field Advantage» n’ont pas de réels impacts sur la jouabilité.

C’est cosmétique, sans plus.

En fait, c’est un ajout de plus dans les trop nombreux icônes sur le terrain lorsqu’on tente de contrôler l’action des joueurs. Avec les habiletés, les options, les stats et tout le reste, nous avons de moins en moins l’impression de jouer au football. EA Sports possède les droits exclusifs sur la simulation réaliste des matchs de la NFL et Madden 22 nous offre de plus en plus un produit digne des salles d’arcades des années 90.

On perd vite le fil.

Alors, comment évaluer un jeu qui se contente d’ignorer ses problèmes en redirigeant notre attention sur les nouveaux objets brillants ajoutés sans trop savoir pourquoi?

La grogne monte

Une semaine après la sortie de Madden 22, les remboursements se multiplient alors que Sony et Microsoft offrent à ses joueurs de renverser l’achat sans trop poser de questions.

Une masse de créateurs de contenus, sur Twitch et YouTube, notamment, encourage leur auditoire à signer une pétition pour que la NFL retire les droits des mains de EA Sports en attendant un effort réel de la part de l’éditeur.

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu Madden est reçu de façon plutôt tiède dans la communauté, mais les proportions cette année sont exponentiellement plus grandes que l’an dernier.

On a joué à Madden 22 sur la PS5 et l’expérience était similaire à Madden 21. L’expérience de Madden 21 était, elle aussi, similaire à celle de Madden 20 et on peut remonter ainsi jusqu’à Madden 18. La frustration sur PS4, par exemple, doit être palpable quand le prix du jeu n’est pas réduit même si la version «Old Gen» n’inclut pas toutes les nouveautés offertes par Madden 22.

Faut le faire quand même.

EA livre un jeu incomplet, truffé de problèmes, mais le prix est immuable. Il faut payer Madden 22 sur un pied d’égalité des autres jeux premium de la console alors que c’est loin d’être le cas.

Si au moins on nous vendait le tout comme une mise à jour de l’engin, ça serait déjà plus honnête. La grande mascarade de EA Sport est de moins en moins drôle pour les joueurs et même les plus irréductibles seront tentés de sauter un tour cette année.

critique madden nfl 22 review

Le verdict

Alors, on achète ou pas Madden 22?

La réponse logique qu’on veut vous recommander c’est NON, on passe notre tour et on laisse savoir à EA que ça en prendrait plus que ça pour avoir nos sous durement gagné.

Le hic, c’est qu’il n’y a pas d’alternatives. Si vous voulez jouer à une simulation de la NFL avec les nouveaux joueurs de cette année, il n’y a que Madden 22. C’est désolant, parce qu’à la base, jouer au football c’est amusant et Madden 22, malgré tout, est un jeu amusant.

Mais c’est une production paresseuse et, pour une fois, on aimerait en avoir pour notre argent.

Madden 22, c’est l’édition de trop sans changements majeurs. Bientôt, les amateurs réclameront un changement de paradigme et peut-être une dynamique «free to play» si EA insiste à ne peaufiner que les portions «pay to win» de son jeu. Parce que présentement, les joueurs qui ignorent le mode Ultimate Team ne reçoivent absolument rien d’intéressant, à part une belle poignée de poudre aux yeux.

Verdict
4/10 Médiocre
Commentez cet article