Licenciements chez Activision Blizzard!

Selon Bloomberg, Activision Blizzard s’apprête à annoncer un plan de licenciements mardi prochain.

Baisse de la fréquentation d’Overwatch et Hearthstone, ventes de Destiny : Forsaken en deçà des prévisions, sans compter le départ de Bungie qui va causer un manque à gagner de 400 millions de dollars, Activision Blizzard va mal!  La sanction n’a pas tardé à être infligée par la bourse où son action a chuté de 2,5%, la société étant valorisée à 7,28 milliards.

Selon Bloomberg, Activision Blizzard annoncerait donc un plan de licenciement mardi qui devrait toucher plusieurs studios. Pour rappel, la société employait 9 800 personnes fin 2017.

C’est encore un coup dur pour la société qui vient s’ajouter au départ retentissant Mike Morhaime, directeur emblématique de Blizzard ou encore de Eric Hirshberg, CEO d’Activision Publishing.

De notre côté, nous avons également eu des échos d’une présence accrue d’Activision au sein de Blizzard. Depuis son rapprochement avec Activision, Blizzard a bénéficié durant de nombreuses années d’un statut à part. Il était quasi intouchable. Cependant, la chute de fréquentation sur plusieurs de ses titres alliée au départ de plusieurs têtes du studio, ou encore l’annonce houleuse de Diablo Immortal, laisse le champ libre à Activision pour prendre les rênes de Blizzard.

Activision n’est pas le seul à connaître des difficultés. Electronic Arts va également mal, tandis que la polémique des lootboxes de Battlefront 2 continue de hanter la société et de peser sur ses bénéfices et décisions. EA compte d’ailleurs beaucoup sur Anthem actuellement pour inverser la tendance. En ce qui concerne Activision, la perte de Bungie reste un coup dur et l’éditeur doit compter sur quelques titres comme Call of Duty, mais également sur les jeux de Blizzard pour remonter la pente. Il lui reste également des licences comme Crash Bandicoot ou Spyro, mais la pente à remonter risque d’être ardue.

Commentez cet article