L’évolution des jeux de Hockey (1930-2018): Une histoire très mouvementée

Le Hockey possède des millions de fans à travers le monde et la renommée de ce sport n’est plus à prouver. Et pour peu que vous ayez grandi en regardant le hockey à la télévision, voire que vous le pratiquez, vous avez probablement déjà rêvé de jouer dans une équipe professionnelle ou en compagnie d’un joueur vedette. Un luxe qui n’est pas donné à tout le monde et qui reste bien souvent ancré au fond de notre imagination. Heureusement, il reste le jeu vidéo pour palier à ce vide, les jeux de Hockey étant apparus très tôt dans l’histoire de cette industrie.

Bien avant d’atterrir dans nos consoles de salon et d’être massivement exploité par les éditeurs, ce qui est moins connu c’est que le hockey s’était déjà trouvé une place dans les fêtes foraines et dans les salles de jeux. Puisque bien avant la démocratisation de l’électronique, il existait déjà une grande variété de jeux d’arcade mécaniques.

Les vieux jouets de nos arrières grands-pères

Selon le International Arcade Museum, la première trace d’un jeu de hockey mécanique remonte dans les années 1930. Difficile de dire quelle compagnie a commercialisé en premier sa machine, car il en existe plusieurs et elles ont parfois été décliné en une dizaine de versions différentes jusqu’en 1940.

Principalement constitué en bois, très peu de ces machines ont subsisté à travers les décennies. Mais bien que sommaire dans leur conception, ces jeux n’en restaient pas moins très amusants. Ils permettaient à deux personnes de se faire face et chacun disposait d’un gardien de but, qui servait aussi d’attaquant. Avec la crosse démesurément grande il fallait envoyer la bille en fer dans la cage adverse pour marquer un point.

Il faudra ensuite attendre jusque dans la fin des années 1950 pour voir apparaître sur le marché des jeux d’arcade électriques, mais bien que plus tape-à-l’oeil et faisant un peu plus de bruit, le principe reste toujours le même. Comme en 1958 avec Criss Cross Hockey de Chicago Coin, qui nous demande de marquer des points contre un gardien dirigé aléatoirement par la machine, tandis qu’on tourne une molette pour contrôler notre gardien. Il faudra attendre jusqu’en 1968 pour que la même compagnie améliore son concept en mettant d’autres personnages sur le terrain. Ainsi, telle une machine de Pinball, on pouvait bouger de manière indépendante chaque rangée de joueurs pour essayer de frapper dans la bille.

C’est seulement à partir de 1973 que les premières bornes d’arcade incluant un écran, commence à incorporer des jeux de hockey. Et encore c’est vite dit, car il ne vaut mieux pas avoir trop d’attente. Une de ces bornes sera même commercialisée par SEGA sous le nom de Hockey TV. Mais en réalité ce sont des noms un peu mensonger puisqu’en y regardant de plus près ce sont avant tout des clones de Pong. Certains fabricants tentent de maquiller un peu les apparences en ajoutant quelques barres sur le terrain pour mimer des joueurs. Et certains iront même à nommer leur machine Hockey / Soccer / Tennis ou encore Hockey Tennis.

Avec une manette dans les mains

Il a fallu attendre jusqu’en 1979 pour que le Hockey entre une bonne fois pour toute dans nos salons. Sa première incursion se fera avec Hockey!/Soccer! sur Magnavox Odyssey². Un jeu avec des grandes ambitions qui donne la possibilité d’avoir jusqu’à 6 joueurs par équipe. Le souci c’est que la console n’est pas fait pour gérer autant de protagonistes qui passent leur temps à courir dans le vide. Le manque de dynamisme et les problèmes de collisions du palet ont vite fait de ranger ce jeu dans le tiroir des oubliés de l’histoire du jeu vidéo.

S’en suivra d’autres essais comme NHL Hockey sur Intellivision en 1980, loin d’être passionnant, mais un peu plus jouable que son prédécesseur. Ou encore Ice Hockey en 1981 sur Atari 2600, qui réduit le nombre de joueur sur le terrain, mais qui devient tout de suite bien plus amusant à deux joueurs.

Les années 80 ont été plutôt timides dans l’histoire des jeux de hockey. Leur évolution était encore très restreinte par la simplicité des machines. On tente encore à ce moment-là de proposer des concepts tournés vers l’arcade. En témoigne Hat Trick sur Atari 7800 qui souffre encore de grosses limitations techniques, avec seulement deux joueurs qui s’affrontent.

C’est seulement avec Great Ice Hockey sur Master System en 1986 que SEGA apportera quelques innovations, en proposant un semblant de mode carrière. Le joueur peut même avoir le luxe de choisir la durée de sa partie et contre quel pays il veut concourir.

Les choses sérieuses commencent dès la NES avec Nintendo qui édite Ice Hockey en janvier 1988. Le jeu lorgne du côté de la simulation en incluant diverses règles du hockey, comme les pénalités. Ils vont même inclure trois types de joueurs avec différentes forces ou faiblesses selon leurs caractéristiques.

Mais la même année c’est Konami qui fera sensation avec son Blades of Steel sur NES. Le jeu inclus un système de coupe et des voix, mais c’est surtout les affrontements entre joueurs qu’on retiendra. Le jeu restera en dessous de sa version arcade et diffère par moment des règles officielles du hockey, mais il rencontre un bon succès et sera la référence pour grand nombre de jeux par la suite.

L’âge d’or des jeux à licences

Les années 90 sont une périodes charnière pour les jeux de sports. Leur qualité à fait un petit saut en avant grâce à des consoles comme la Genesis de SEGA ou la Super Nintendo, mais le vrai changement va s’opérer sur le plan marketing. C’est à partir de ce moment que des vedettes vont envisager à prêter leur nom afin qu’elles soient associées à des jeux. Le jeu vidéo est encore considéré comme un passe-temps pour enfants, mais l’industrie du sport ne pouvait pas rester indifférent devant les sommes d’argent qui commençaient à circuler.

C’est pourquoi on note l’existence de jeux comme Wayne Gretzky’s Hockey sur NES ou encore, Mario Lemieux’s Hockey sur Genesis. Rien d’exceptionnel, mais sans pour autant être mauvais, il faudra cependant attendre NHL Hockey en 1991 pour que cela devient déjà plus intéressant.

NHL Hockey sur Genesis n’est en soi pas exceptionnel, mais il marque l’arrivée de EA Sports sur le terrain des jeux de Hockey. Et c’est surtout le premier jeu à inclure des noms d’équipes officielles de la NHL, puisque EA a réussi à en négocier les droits. Par contre NHL Hockey n’inclut pas le nom des joueurs, car ces licences sont gérés par la NHLPA et EA n’a pas trouvé d’accord avec eux. Les disputes entre les licences de la NHL et la NHLPA seront très fréquentes par la suite, ce qui donnera lieu à quelques bizarreries.

Comme avec NHLPA Hockey ’93 qui suivra ensuite sur Super Nintendo et Genesis, et qui comme son nom l’indique est un produit licencié par la NHLPA, mais pas par la NHL. Du coup le jeu contient les noms de joueurs, mais pas les vrais noms des équipes de la NHL. Cela n’empêchera pas au jeu d’avoir une bonne réception, notamment sur Super Nintendo où ce fut le premier jeu de Hockey à sortir sur la console.

Alors que les éditeurs produisent des jeux de hockey qui se veulent de plus en plus réaliste, Taito en 1992 fait marche arrière avec Hit the Ice. Le jeu sort sur les consoles 16-bit du moment, ainsi que sur la GameBoy. On est alors sur une vision beaucoup plus arcade du sport sur glace avec seulement trois joueurs par équipe. Il est possible de charger son tir pour le rendre plus puissant et les affrontements ne sont pas pénalisés. Les coups bas et les techniques interdites sont encouragées, ce qui en fait assurément un jeu très amusant.

Le manque, de réalisme est un choix que plusieurs éditeurs vont suivre, comme Brett Hull’s Hockey en 1993, qui propose une vision authentique du sport, mais il est possible de désactiver la plupart des règles du hockey. Il faut dire que la rupture est faite entre les jeux d’arcade et de simulation avec la sortie de NHL ‘94. Un jeu qui pousse le réalisme au point qu’il va instaurer les standards du jeu de Hockey pour les décennies qui suivront. Ses nombreuses possibilités de personnalisation lui donneront un succès presque immédiat et qui installera la dominance de EA pendant un long moment.

Quelques jeux vont entreprendre de concurrencer EA ,mais avec peu de résultats. Comme ESPN National Hockey Night ou le NHL All-Star Hockey ’95 de SEGA, qui seront critiqués négativement par la presse et qui sortiront dans l’indifférence totale.

Quand la 3D est partout

2 on 2 Open Ice Challenge est souvent comparé à NBA Jam, tous les deux édités par Midway. Marquant la première apparition d’un jeu de Hockey sur Playstation en 1995, sa maniabilité héritée des bornes d’arcade est complètement exagérée. Avec seulement deux joueurs par équipe, il est possible d’effectuer des tirs farfelues et même de donner des coups au gardien.

Pendant ce temps, la série de EA Sports continue de faire son chemin avec NHL’96 et 97. La formule ne change pas et seulement quelques ajouts sont à signaler, mais c’est surtout les nouveaux graphismes qui sont à souligner, avec l’utilisation de la motion-capture pour la modélisation des joueurs.

Dans la même période des productions comme NHL All-Star Hockey 98 sur Saturn, mais pour une raison obscure l’histoire retiendra surtout Wayne Gretzky’s 3D Hockey sur Nintendo 64 et Playstation. Une série qui s’est fait connaître quelques années auparavant, car son mode arcade permet de jouer dans une version très violente du Hockey. Les pénalités n’y existent pas et il est possible de lancer des combats de mêlées lors qu’on le souhaite.

Dans les Game de l’an 2000

Un grand changement s’opère durant les années qui suivirent, avec l’arrivé de plusieurs concurrents sérieux pour EA sports. C’est SEGA Sports qui s’y essayera pendant un temps, mais ils laisseront vite la place à 2K Sports. Take Two sortira quelques jeux de hockey sous ce label pendant une dizaine d’années, pour finalement abandonner le hockey en 2011 sur console de salon. Laissant la place à EA Sports qui dominera le marché des jeux de hockey avec quasiment la sortie d’un épisode par année.

Alors que les deux mastodontes se bataillent pour grappiller quelques pourcentages du marché, c’est le retour inattendu de Midway en 2002, avec NHL Hitz 20-02 puis NHL Hitz 20-03 l’année suivante. Aucune règles, la cage adverse prend feu quand on marque dedans et on peut foncer dans les joueurs adverses pour les désarçonner. Le choix est fait de ne pas entrer dans la course de la simulation parfaite et de donner aux utilisateurs de l’arcade pure et dure.

Par la suite, il est difficile de passer à coté du rouleau compresseur qu’a été EA Sports avec sa série des NHL. Devant l’absence de concurrence, l’éditeur n’avait plus aucun mal à imposer son marketing pour asseoir la renommée de ses jeux. Si l’on voulait jouer à un nouveau jeu de hockey sur nos consoles de salon, c’était forcément en passant par l’achat du dernier NHL en fin d’année. Il faut dire que EA a quand même tout fait pour proposer de la nouveauté à chaque nouvelle itération de la licence. Comme en témoigne notre critique de NHL 19, qui nous offre plusieurs nouveaux modes, ainsi que du contenu supplémentaire à ne plus savoir quoi en faire. De quoi satisfaire les fans chaque année et de leur livrer leur dose de hockey annuelle.

Commentez cet article