Les 10 fatalities les plus sanglants de Mortal Kombat!

Alors que le film de Mortal Kombat cogne à nos portes, j’ai envie de me pencher sur ce qui a distingué cette franchise de jeux vidéo des autres: les Fatalities!

À LIRE AUSSI : Les pires Kombatants de l’histoire de Mortal Kombat

Dès le premier tournoi mortel, à la fin d’un combat, on pouvait entendre « FINISH HIM » ou « FINISH HER ». Le moment était venu d’assassiner notre opposant afin de montrer sa supériorité!

On pouvait ensuite savoureux notre victoire alors que notre personnage prend une pause sous le mot iconique: Fatality!

Ces gestes de cruautés sont à la genèse du classement ESRB, le Entertainement Software Rating Board. À cause de (ou grâce à) Mortal Kombat, on peut maintenant voir sur les pochettes des jeux qui est le public cible afin d’éviter que des enfants en bas âge apprennent sur l’anatomie humaine de façon explicite.

Ici, il y a tellement de bons choix! Pour faire un tri, j’ai inclus un Fatality par Kombatant maximum. Ensuite, j’ai tenté de varier les éditions de Mortal Kombat, sinon on aurait presque juste des récentes sorties et particulièrement Mortal Kombat X.

Les Fatality sont tellement explicites qu’un développeur est victime du syndrome de choc post-traumatique. En voici 10 de mes préférés:

10 – Joker – Faux Friendship

Joker est arrivé en DLC dans MK11 comme un cheveu sur la soupe. Je n’ai pas encore réussi à bien maitriser ses combos, mais lorsque je gagne un match, c’est garanti que j’enchaine avec cette mise à mort.

Joker offre un gâteau de fête à son adversaire alors que le mot Friendship apparait au-dessus de ce dernier. Cependant, la pâtisserie lui explose au visage et Joker le mitraille. Les lettres de Friendship tombent laissant paraître Fatality et l’écriteau tombe sur l’adversaire.

J’aime lorsqu’on retrouve le tempérament du Kombatant à travers ses exécutions finales et celle-ci du Joker se fait voir. Sinon pour le dernier Mortal Kombat, j’aurais pu choisir n’importe quel Fatality de Geras, mais elles manquent de personnalité.

Quoique dans le cas de Geras, c’est impossible. Il n’en a pas de personnalité!

Là, je le sais, les fans de Geras vont m’écrire des bêtises… mais ça aussi c’est impossible. Geras n’a aucun fan!

(Quoiqu’il se manipule super bien. C’est plus l’absence de caractère du personnage qui me laisse froid…)

9 – Baraka  – En mille morceaux

Baraka est un de mes personnages préférés de tous les Mortal Kombat. Son Fatality où il soulève son ennemi et le laisse glisser sur ses lames lors de ses débuts dans Mortal Kombat 2 m’a complètement charmé! (Quelle phrase étrange! Ça va surement se revirer contre moi si je finis en cour pour un meurtre que je n’ai pas commis un jour!)

Aujourd’hui, je veux vous parler de son Fatality dans Deception. Baraka tranche les membres un à un et kick le torse de son adversaire. Toutes les parties du corps revolent dans les airs comme des feux d’artifice de la St-Jean!

8 -Cassie Cage – Le selfie de la mort

Comme j’ai dit en introduction, Mortal Kombat X a la plupart des Fatalities les plus cools de la franchise et Cassie Cage le montre bien ici.

Le caractère de Cassie est mis en évidence avec ce selfie de la mort. J’aime particulièrement son originalité ainsi que les détails qu’on voit à travers leur réseau social intitulé Friendship.

7 – Noob Saibot – Fais un voeu

Alors que la tradition veut qu’on se sépare un furcula de poulet en deux et que la personne ayant le morceau le plus long se verra un voeu exaucé, c’est exactement ce que Noob Saibot fait avec son adversaire!

Ses adversaires se voient être déchirés en deux, comme leurs rêves de retrouver un peu d’humanité dans Bi-Han.

7 – Sindel – Les paroles s’envolent

Sindel a fait toute une impression lors de son arrivée dans Mortal Kombat 3. Cheveux gris très longs et cri alarmant, elle faisait paraître Stryker comme un gros tata sans profondeur.

J’aime beaucoup les Fatalities de Sindel parce qu’ils viennent toujours avec un aspect exagéré (dans le bons sen du terme) accompagné d’une souffrance qu’on peut comprendre. Notamment lorsqu’elle hurle vers quelqu’un. Considérant que la musique forte est déjà une forme de torture, la voir hurler au point de faire volatiliser la peau de son adversaire dans Mortal Kombat 3 me fait demander pourquoi mes parents me laissaient jouer à ça.

5 – Kung Lao – La tranche

Kung Lao rend hommage à son descendant, le Grand Kung Lao, depuis qu’il est arrivé dans Mortal Kombat II. Armé de son chapeau coupant, il n’hésite pas à s’en servir lors de ses coups fatals.

Mon Fatality préféré de Kung Lao est dans le Mortal Kombat de 2011 où il plante son chapeau au sol qui tourne comme une lame d’une trancheuse à jambon. Il tire son opposant par les pieds vers le couvre-feu tranchant afin de le scier en deux. On peut voir son adversaire se débattre lors de cette torture cruelle.

Mention spéciale à MKX, évidemment, où il pousse la tête de son adversaire sur son chapeau qui tourne rapidement. J’aime ces petits moments de détresses lors de Fatalities qui ne sont pas que des exécutions rapides.

4- The Pit

La première fois qu’on a passé son adversaire à travers les pics du Pit, on capotait! Pour l’époque, interagir avec le décor et découvrir qu’une portion cachée d’un niveau avait été construite était révolutionnaire!

Dans Mortal Kombat 2, la caméra se plaçait au-dessus de notre adversaire lors de sa chute et on pouvait constater sa panique. Encore une fois, voir un personnage s’animer sous un autre angle était incroyable dans le temps!

Dans le reboot de 2011, le vaincu tombe à travers plusieurs pics au sol, dont un qui lui traverse la tête et fait sortir son oeil. Dans Mortal Kombat 10, le Kombatant déchu cogne durement sur des lames lors de sa dégringolade et c’est à la fois horrible et magnifique.

3-  Quan Chi – Break a leg

Ce Fatality a fait sa première apparition remarquée dans Mortal Kombat 4. Le sorcier Quan Chi arrache la jambe de son adversaire et le martèle sans arrêt à l’aide de son propre membre. C’est comme la version extrême de « Pourquoi tu te frappes » que ton grand cousin te faisait lorsqu’il prenait des poignets et te forçait à te puncher toi-même au visage.

Sa particularité est qu’il continue encore une fois que l’annonceur le nomme gagnant du kombat. L’expression overkill peut s’appliquer à ce Fatality!

2- Scorpion – Au feu

Scorpion est probablement le personnage le plus reconnaissable de tous les Kombatants de Mortal Kombat. Ce Fatality qui le suit depuis les tous débuts est devenu un Brutality dans le dernier MK.

L’acte est assez simple: il enlève son masque, révélant être un squelette en dessous, et crache du feu sur son adversaire. Être brûlé vif est une mort souffrante que Ed Boon, le co-créateur de Mortal Kombat, qualifierait de Toasty!

1 – Sub-Zero – L’ablation de la colonne vertébrale

S’il y a un Fatality qui a bien marqué l’histoire des jeux vidéo au grand complet, c’est bien celui-ci. C’est celui-ci qui a choqué les gens.

Sub-Zéro arrache le crâne et la colonne vertébrale de son adversaire d’un seul coup. Le visuel est très fort et très bien rendu par les graphismes rudimentaires de l’époque.

Le choix fut difficile pour ce palmarès, j’aurais pu en mettre au moins trente! Quels sont vos Fatalities préférés? Lesquels avez-vous hâte de voir dans le film qui sort bientôt? Lâchez-vous lousse dans les commentaires!

Commentez cet article