LEC : Fnatic semble inarrêtable

Nous avons eu droit à une fin de semaine plus que remplie de League of Legends. Les séries éliminatoires sont enfin commencées pour l’Europe ainsi que pour l’Amérique du Nord. Fnatic continue d’épater la galerie et semble inarrêtable jusqu’au soulèvement du trophée.

Une ouverture qui frappe

Vendredi dernier était le grand début des séries éliminatoires avec l’Europe qui ouvrait le bal. La première rencontre de ce moment charnière impliqua Fnatic et Team Vitality.

Ces derniers ont infligé le premier sang avant la marque des dix minutes. Malheureusement pour eux, ce fut l’un de peu de moments de supériorité durant toute la série. La première partie fut serrée pour la majorité de la durée, mais la composition d’équipe de Fnatic leur donnait l’avantage plus la partie avançait grâce à Karthus dans la jungle et Vayne au bas de la carte.

Les deuxième et troisième parties se sont aussi déroulées en faveur de Fnatic.La dernière rencontre fut la plus foudroyante. Elle s’est conclue en seulement 22 minutes avec un pentakill de Tim “Nemesis” Lipovšek sur le champion nouvellement retravaillé Kayle.

Les oranges et noirs avaient mentionné à quelque reprise qu’ils étaient certains de pouvoir contrôler l’organisation française sans trop de problèmes. C’est un sentiment qui s’est avéré véridique et c’est à se demander si Team Vitality ont pris ces menaces sérieusement.

En effet, les résultats saillants du samedi semblent bel et bien provenir de la préparation supérieure des vainqueurs. Dans le Post Game Lobby, Martin “Rekkles” Larsson et Zdravets “Hylissang” Iliev Galabov ont réaffirmé leur confiance envers leur plan de match. Ils ont compris le style de Vitality et l’ont utilisé à leur avantage. Les deux joueurs ont aussi mentionné que l’équipe en soi s’améliore et qu’ils jouent de mieux en mieux ensemble en tant qu’une seule entité.

Dans des cas comme celui-ci, les joueurs ont évidemment un grand impact, mais l’analyse des stratégies et la formulation de plan est au cœur de leur victoire et souvent cela vient en partie des entraîneurs! Il est intéressant de voir ces derniers briller alors que certaines scènes d’esport n’ont pas encore établi l’importance des coachs.

Une conclusion moins certaine

En ce qui attrait dimanche, nous avons eu le plaisir de voir SK Gaming affronter Splyce. Cette fois-ci, la rencontre a duré plus de 3 parties incluant quelques moments douteux.

Splyce domina la première joute durant un long moment frappant les tours du nexus de SK avant la marque des 30 minutes. En plus, ils avaient une avance de plus de 6000 gold! Un combat tournant à 31:30 redonna un dernier souffle à SK alors qu’ils ont tué quatre membres de Splyce et le baron. Ce revirement de situation fut suffisant pour s’emparer de la partie quelques minutes plus tard.

Cependant, une fois cette défaite derrière eux, Splyce n’a fait qu’empocher les victoires. Durant le dernier affrontement, un choix douteux du jungler de SK Gaming, Oskar “Selfmade” Boderek , fit des vagues. En effet, il a acheté Infinity Edge sur Rek’Sai et par la suite manqua de tuer Vayne de peu dû à une absence de coup critique. Évidemment, cela prend plus d’un joueur pour perdre une série, mais ce choix a laissé un goût amer dans la bouche des fans qui s’attendaient à plus de Selfmade.

Durant le Post Game lobby, Tamás “Vizicsacsi” Kiss et son entraîneur Hadrien “Duke” Forestier ont mentionné ne pas être entièrement satisfait de leur victoire. Plus spécifiquement, la première partie ne leur a pas plu du tout et ils croient sincèrement pouvoir faire mieux et même compétitionner avec Fnatic la semaine prochaine.

Les deux équipes gagnantes de cette fin de semaine s’affronteront le samedi 6 avril alors que les deux équipes en tête du classement, G2 esports et Origen, joueront pour la première fois le dimanche 7 avril. Encore une fois, ce sera sur les ondes de League of Legends!

Commentez cet article