L’accès au Championnat du monde refusé pour Bellemare

Malheureusement pour Alexandre Bellemare, son équipe Spacestation Gaming n’a pas réussi à accéder au Championnat du monde de la saison 7 de la RLCS. Que s’est-il passé?

Source: ZeeboDesigns

Le tournoi régional

Le tournoi régional de la RLCS est peut-être court, mais la compétition est féroce. Contenant les six meilleures équipes de la région, ce tournoi détermine qui de ceux-ci accédera au Championnat du monde. Deux de ces six avaient déjà sécurisé leur position dans ce championnat. Donc, il ne restait que deux places disponibles.

En lice pour ces deux dernières places, nous avions Rogue, Ghost Gaming, Spacestation Gaming et Cloud9 qui se sont échangés des balayages brutaux à gauche et à droite. SSG et Cloud9 ont débuté à un stade d’avance sur les deux autres équipes dues à leur position de classement lors de la saison régulière.

Source: Liquipedia

Les champions du monde: un mur pour SSG

Cette première rencontre, malgré le fait qu’elle s’est terminée en balayage, fut très serrée. En effet, chaque partie s’est terminée avec un seul but de différence et la moitié des parties s’est terminée en prolongation. Cette fois-ci, Cloud9 prit sa revanche sur SSG qui les avait défaits au cours de leur rencontre régulière.

Dans deux de ces parties, Spacestation Gaming fut l’équipe avec le plus de tir. Il faut toujours prendre ces statistiques avec un grain de sel, mais c’est un problème que nous avions déjà dénoté pour SSG. Le taux de conversion doit s’améliorer pour qu’ils puissent se forger une place solide au sein du sommet de l’élite nord-américaine.

Source: ZeeboDesigns

Une journée miracle pour Rogue

Malgré l’addition de Kronovi au sein de l’équipe, Rogue n’a pas connu une bonne saison. Ils ont terminé avec une fiche de deux victoires et cinq défaites. Toutefois, ils ont réussi à se classer parmi les quatre équipes accédant au Championnat du monde grâce à cette journée incroyable.

Ils ont d’abord défait Ghost Gaming 4-2 pour ensuite rencontrer l’équipe de Bellemare aux quarts de finals inférieurs. Ce fut une série flamboyante en terme de but compté avec un total de 21 ballons allant au fond du filet.

Ils furent le mur que SSG n’a pu franchir pour leur premier Championnat du monde. Ce fut un résultat assez surprenant. Si surprenant que Kronovi lui-même n’y croyait pas.

Nous n’aurons donc pas de Québécois au sein du Championnat du monde cette année.

NRG, les souverains nord-américains

NRG Esports est une équipe au sommet des classements depuis quelques saisons, mais elle n’a jamais remporté le tournoi le plus important. Après la journée de samedi, ils sont officiellement invaincus tout au long de la saison 7 en Amérique du Nord. Ils sont donc, sans aucun doute, la meilleure équipe de la région. S’il y a une année pour allez chercher ce trophée, c’est celle-ci.

Le Championnat du monde se déroulera les 21, 22 et 23 juin 2019 au Prudential Center du New Jersey. Les quatre représentants de notre région sont déjà définis, mais ceux de l’Europe et des autres régions ne sont pas encore confirmés.

Un seul Québécois protège sa place dans la RLRS

Comme mentionnés la semaine dernière, quelques Québécois étaient encore dans la course pour s’assurer une place dans la RLRS de la saison prochaine. Malheureusement pour les Embers de Pittsburgh, leur scénario miracle ne s’est pas produit.

En effet, pour rester, il devait se produire un scénario spécifique et peu probable, mais l’espoir était encore là. Toutefois, RBG Esports n’a pas perdu ces deux matchs, et les Embers ne l’ont pas emporté sur Plot Twist.

Plot Twist qui est la seule équipe contenant un Québécois qui restera dans la RLRS l’an prochain. Félicitations à Alexandre “Taroco” Reis Pedrogam et son équipe pour avoir terminé leur saison en troisième position avec une fiche de cinq victoires et seulement deux défaites. Ces deux dernières furent contre les deux équipes de tête. Ils sont donc solidement forgés à la troisième place.

Commentez cet article