La Face des Internets : une première édition plus que réussie

Dimanche le 19 mai 2019, une ambiance chaleureuse règne au casino de Montréal. Autant dans la personnalité des gens présents qui discutent avec plaisir et ce même si c’est la première fois qu’ils se rencontrent, que dans l’atmosphère des lieux qui comptait beaucoup plus de personnes en un seul endroit que ce que les organisateurs avaient prévu. Les caméras sont présentes, les techniciens de scène travaillent fort, la scène s’anime, 12 personnes debout sur la scène attendent fébrilement. Non, je ne parle pas des auditions d’Occupation Double, qui se faisaient également au casino cette journée-là, mais bien du dévoilement des six streamers chouchou de Loto-Québec suite au concours de La face des Internets qui s’est déroulé durant tout le mois d’avril.

Crédit photo : Bruno Blondin

Qu’est-ce La face des internets ?

La face des internets est une initiative de Loto-Québec pour aider les diffuseurs de jeux vidéo québécois de Twitch à s’améliorer, à grandir et à offrir du contenu plus professionnel aux spectateurs. Twitch est une plateforme internet de diffusion en direct de jeux vidéo, d’art et même de discussions.

« C’est venu de tout ce que l’on fait du côté des développeurs de jeux avec les studios indie, dit Patrick Healey du département d’innovation de Loto-Québec, (…) on s’est implanté pour supporter la communauté des développeurs de jeux… et quand on allait dans des événements comme la zone de jeux indie loto-Québec, le dreamhack ou le comiccon de Montréal, souvent on allait chercher des streamers pour les avoir sur le stage et montrer ce qui se fait au Québec et à partir d’un certain ordre on s’est dit que ce serait le fun de faire cela plus souvent et de s’intéresser au talent du côté du streaming au Québec (…) Il faudrait faire quelque chose du même ordre qui accueille les streamers…en s’inspirant de ce que la zone indie fait pour les développeurs de jeux. »

Crédit photo : Alexis Bousquet

C’est donc dans cet ordre d’idée qu’est née La face des Internets de Loto-Québec qui fût annoncée en direct sur la chaîne de Radio-Talbot sur twitch, il y a de cela un peu plus d’un mois. Le concept est très simple, suite à l’inscription des diffuseurs au concours, 12 candidats seraient sélectionnés pour participer à une fin de semaine complète de formation avec des coachs et des formateurs dans tous les domaines. Que ce soit Denis Talbot, pour un atelier sur les entrevues, Luc Simard, éclairagiste de plus de 30 ans d’expérience chez Radio-Canada ou encore Alban Quenoi, journaliste esport, pour un atelier sur comment commenter les compétitions d’ESports, tout y était. Suite à cette formation, chaque candidat avait 4 devoirs à accomplir sur une période de 3 semaines sur lesquels il serait jugé. Pour qu’au final 6 des 12 candidats deviennent les diffuseurs chouchous de Loto-Québec.

Qui étaient les candidats ?

En tout, ce fut plus d’une quarantaine de personnes qui se sont inscrits pour participer à La face des internets. Malgré le fait que Loto-Québec aurait aimé inviter tous les diffuseurs qui se sont inscrits à la formation, seuls 12 candidats ont été retenus. Mais qui sont-ils ? Hommes ou femmes, connus ou non ces diffuseurs twitch ont su se démarquer pour être sélectionnés par les juges et les coachs. « On regardait l’ouverture à la progression, l’interaction avec sa communauté ainsi que plusieurs autres critères. » – Patrick Healey.

Crédit photo : Alexis Bousquet

Grâce à ces critères, Critical_Max,  Fafouin_theberry, madamezoum, SireneFramboise, emeiileiiy, ladymp, BinaryAct, nobubergy, peachqc, acegamersam, alexdeadlinelive ainsi que iangon, ont pu suivre une formation intense de deux jours aux côtés de leur coach.

« La fin de semaine était incroyable (…) on était tous une gang de passionnés ensemble avec plein de professionnels et de passionnés à leur niveau (…) on a carrément appris du début à la fin et c’était juste agréable (…) c’était juste un bon temps. » – NobuBergy.

« Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais j’ai eu énormément de plaisir à apprendre énormément de trucs (…) J’étais curieux d’apprendre ce que je pourrais utiliser pour améliorer mon stream (….) J’ai aussi appris que l’improvisation c’est incroyablement difficile (…) mais j’ai adoré, ça m’a appris que je devais sortir de ma zone de confort. » – AlexDeadlineLive

Ces deux commentaires résument parfaitement le sentiment ressenti par tous les candidats de La face des Internets qui ont eu l’honneur de participer à la formation. Chaque candidat en est ressorti avec un désir de s’améliorer et n’avait hâte qu’à une seule et unique chose: appliquer les techniques apprises durant la formation pour améliorer leurs diffusions et divertir encore plus leur communauté.

Crédit photo : Alexis Bousquet

La formation qu’ils ont reçu

Un peu à la manière d’une téléréalité populaire, chaque candidat était pris sous l’aile d’un coach. Le coach supervisait et conseillait les candidats au cours des trois dernières semaines suite aux devoirs qu’ils ont dû accomplir. Les 4 coachs des candidats sont des diffuseurs reconnus dans le domaine du jeu vidéo. Il y avait LyneBou, streameuse, chroniqueuse jeux vidéo d’expérience, rédactrice et animatrice, Monkeyism, streameuse, comédienne amateure et experte en JRPG, Bobby Gamache, streameur de la chaîne LaGamacherie, passionné et qui n’a pas peur du ridicule et Mathieu Gamache, streameur également de LaGamacherie, qui fait des diffusions depuis 2014, qui a atteint le partenariat Twitch à deux reprises, qui est passionné et prêt à découvrir des nouveaux talents.

« Si vous avez du talent, on va le trouver. » – Mathieu Gamache.

Les coachs ont donné beaucoup de temps, de conseils et d’amour à leur « enfant virtuel » comme le décrit si bien LyneBou. Quoique cela soit une charge de travail supplémentaire autant pour les candidats que pour les coachs, aucun n’a trouvé que cela était désagréable. ‘’Cela à été quand même beaucoup de travail, mais du travail agréable. Du travail que l’on a eu du plaisir à faire (…) c’était un travail qui n’était pas un travail.’’ – Bobby Gamache

Les 12 candidats ont donc énormément travaillé durant les trois dernières semaines pour améliorer non seulement leur côté technique de la diffusion, mais également un travail sur soi pour améliorer leurs animations.

« Je les ai beaucoup espionné…et j’ai remarqué que les conseils ont porté fruits (…) oui il y en a six qui ont été retenue, mais les douze ont changés leur façon de travailler (…) C’est sûr qu’il y en a qui ont peut-être trouvé ça dur (…) là le produit que l’on critique c’est toi et ça au début ça fait mal quand tu n’es pas habitué. De se faire dire, non ça ce n’est pas bon, tu vas faire ça plus de même, je pense que ça pourrait t’aider. » – Denis Talbot.

Tous et chacun ont su mettre en pratique les conseils et critiques donnés par les formateurs et leur évolution était clairement visible. Mais il n’y a pas que les coachs qui sont pleins d’amour pour leur candidat, les 12 élus étaient tous très reconnaissants de leur coach et de l’aide apportée.

« Bobby, le meilleur coach (…) ça fait une couple de fois qu’il me dit tu vas y arriver, je vois que tu as du potentiel, n’hésite pas à travailler ça (…) Je suis vraiment contente de l’avoir eu comme coach. » – LadyMP.

« LyneBou, la meilleure coach ever (…) on a développé une complicité ensemble incroyable (…) C’est motivant parce que je sais que si dans une couple de semaines on décide de faire un projet ensemble, je sais que ça va marcher (…) Lyne c’est tellement un bon mentor, même les autres coachs aussi avaient quelques choses à nous apporter, même si ce n’était pas nos coachs (…) Chaque coach était excellent. » – NobuBergy.

On peut donc retenir que cette expérience fût inoubliable et exceptionnelle autant pour les coachs que pour les candidats.

Crédit photo : Alexis Bousquet

Les chouchous et la suite

C’était donc dimanche, que Loto-Québec a révélé devant une salle remplie à craquer et fébrile ainsi qu’en direct sur leur chaîne Twitch qui sont les six chouchous. LadyMP, EmeiiLeiiy, AlexDeadlineLive, SireneFramboise, MadameZoum ainsi que NobuBergy furent nommés tour à tour en tant que diffuseur chouchou de Loto-Québec. Il y a même certaines personnes dans la salle qui étaient autant nerveuses par rapport au dévoilement que les candidats.

« Quand son nom à été prononcé, je suis tombé mou (…) une chance que mon ami m’a soutenu. » m’a confié le petit ami de MadameZoum.

Si le dévoilement les a soulagé d’un stress, cela ne veut pas dire que leur aventure se termine, loin de là. Lors de la soirée, Loto-Québec a annoncé le lancement de La suite, une émission en direct du casino de Montréal qui se déroulera à tous les mardis et sera diffusée sur leur chaîne twitch.

« Près de la section poker, il y aura une salle où vous pouvez venir assister en live et il y aura de l’animation là. On va rencontrer des gens soit du milieu du gaming ou des gens qui sont passionnés par le gaming (…) ça peut être des artistes connus, des gens qui ont un intérêt et on va apprendre à les découvrir. » – LyneBou.

« C’est un peu montrer que la passion du jeu, c’est très, très large et c’est rendu grand public. » – Patrick Healey

C’est ce mardi, le 21 mai à 20h45 que vous pourrez voir la première édition de la suite sur la page suivante : https://www.twitch.tv/lotoquebec.

Crédit photo : Alexis Bousquet

Tout se résume en un seul mot

J’ai demandé à plusieurs coachs et candidats quels conseils ils auraient pour des gens qui veulent commencer à diffuser des jeux sur les plateformes internet, que ce soit Twitch, Youtube et même Facebook, et le mot qui est sorti de la bouche de tous et chacun c’est la communauté. D’être présent et de participer dans les streams des autres, de se créer une communauté et c’est de là que celle-ci va aider et encourager les autres à grandir.

Denis Talbot a également ajouté : « Streamer, ce n’est pas un droit, c’est un privilège sur une chaîne, il y a des règles (…) que personne ne lit, parce que j’ai le droit de faire du streaming. Non, c’est un privilège n’oublie pas ça. »

C’est sur ces belles paroles que moi aussi, je médite et apprends en tant que jeune streameuse. Et comme les candidats, les coachs, Denis Talbot et beaucoup de diffuseurs le souhaitent, y aura-t-il une deuxième édition de La face des internets ?

« On essaye des choses, donc on va voir, on va prendre un petit peu de recul on va analyser tout ça, mais c’est sûr que la communauté nous donne d’excellents arguments pour qu’il y en ai une autre. » – Patrick Healey

Commentez cet article