G2 Esports survole le Major de Paris sur Rainbow Six: Siege

C’est un véritable marathon de l’esport qui va s’enchaîner durant les semaines à venir. The International 8 sur Dota 2, la Dreamhack Montréal au Stade olympique avec les WCS de Starcraft II, le Major de Londres sur CSGO en septembre, les Worlds sur League of Legends en octobre, et la grande messe annuelle des jeux Blizzard pour conclure cette période faste du sport électronique début novembre, les grands rendez-vous vont s’enchaîner sans relâche.

Le Major surpasse l’Invitational

Première étape de ce défilé, le Major de Rainbow Six: Siege à Paris nous a offert la semaine passée un magnifique spectacle pour les amateur du jeu de tir tactique créé par Ubisoft Montréal.

Un événement qui aura surpassé le Six Invitational de l’hiver dernier en termes de qualité de production, profitant de l’immense espace occupé Portes de Versailles, à Paris. Les efforts conjoints d’Ubisoft et de l’ESL auront une nouvelle fois fait mouche pour ce premier événement majeur en dehors du fief montréalais du développeur.

G2 Esports, déjà des légendes de R6S

Côté sportif, c’est une suprématie incontestable qui a été démontrée avec talent par les coéquipiers de Niclas « Pengu » Mouritzen, passés tout récemment de PENTA à G2 Esports. L’équipe majoritairement scandinave s’est en effet imposée en ne concédant qu’une seule carte de toute la compétition, en phase de groupe. Une domination à laquelle EG n’aura rien pu faire : même affiche en finale que durant le dernier Six Invitational, et même résultat, ou presque : Contrairement à février dernier, où la rencontre était allée jusqu’à la cinquième manche, c’est un 3-0 sévère qui a été infligé cette fois. Troy « Canadian » Jaroslawski et ses partenaires n’auront jamais vraiment existé dans cette rencontre, tant les G2 étaient maîtres de leur sujet.

Crédits : teamliquid.net

Cette finale avait pourtant bien démarré pour les Nord-Américains, prenant deux points sur les trois premiers de la partie avec un Montagne en fer de lance, comme un écho du Six ou ce même opérateur leur avait posé tant de problèmes. Mais EG ne dépassera jamais ce score, y compris sur les deux manches qui ont suivi : 6-2, 6-2, 6-2, pointage sans appel. Une équipe de EG en demi-teinte dans cette finale, marquée par le faible impact de son meneur Canadian, d’habitude au sommet des performances de son équipe.

Pour G2, c’est Juhani « Kantoraketti » Toivonen qui s’est illustré durant la compétition, avec une finale à 25 éliminations. G2 a prouvé au monde qu’ils sont bels et bien les maîtres de la scène Rainbow Six: Siege cette fin de semaine.

Opération Grimsky en ligne de mire

Comme toujours, Ubisoft a profité de l’événement pour annoncer sa prochaine mise-à-jour, Opération Grimsky. En tête de gondole, les deux prochains agents à rejoindre l’escouade seront Clash et Maverick. Deux ajouts qui devraient potentiellement changer la donne : alors que Clash sera le premier opérateur équipé d’un bouclier en défense, Maverick sera le troisième agent à pouvoir percer les murs renforcés.

L’arrivée d’un bouclier en défense risque d’en provoquer une levée, mais Ubisoft assure avoir équilibré Clash, qui pourra également électrocuter ses opposants, ce qui les ralentira en prime. Un opérateur qui permettra donc la prise d’information et un jeu plus agressif en défense.

Pour Maverick, c’est avec un chalumeau qu’on pourra appliquer toutes sortes de stratégies : du simple trou pour un drone, jusqu’à une véritable nouvelle porte, les possibilités seront nombreuses pour l’agent américain qui sera tout de même limité en réserves, tout en étant très vulnérable durant ses opérations de redécoration des murs.

La refonte de la carte Base d’Hereford a également été détaillée, ainsi que des modifications pour Consulat et l’ajout d’un quatrième site de bombe. Les nouveaux skins aux couleurs des équipes professionnelles ont également été dévoilés, faisant partie du projet de partage des revenus : 30% des ventes iront directement aux équipes représentées afin de soutenir la scène professionnelle.

La rectification d’alignement entre les tirs et les éléments de visée sera enfin appliquée, problème sur lequel l’éditeur travaille depuis un an, et attendu avec impatience par la communauté.

Toutes ces nouveautés sont d’ores et déjà disponibles à l’essai sur le serveur de test (TTS), tandis que leur déploiement est planifié aux alentours du 4 septembre.

Le documentaire sur la scène professionnelle du jeu qui avait été annoncé durant l’E3 a également été diffusé, Another Mindset.

Enfin, les dates ainsi que les bourses du prochain Six Invitational à Montréal ont été données : du 11 au 17 février, les meilleures équipes se partageront au minimum 650 000 USD, auxquels s’ajoutera une portion des ventes des badges de Pro League.