Fuites NHL 20 : un joueur banni du Xbox Live

Suite à une erreur, plusieurs joueurs ont pu télécharger NHL 20 et y jouer avant sa sortie, au risque de perdre leur compte en paratgeant des informations.

 

Mise à jour : Electronic Arts vient de réagir en faisant lever le ban et se fend d’une déclaration, toutes les infos ici.

Plusieurs joueurs sur Xbox ont pu télécharger NHL 20 et y jouer plus d’un mois avant sa sortie. Bien sûr, certains d’entre eux n’ont pu s’empêcher de partager les premières images sur les réseaux sociaux, outrepassant la communication d’Electronic Arts en montrant des nouveautés du jeu qui n’ont pas encore été dévoilées.

Sur Reddit, un utilisateur ayant leaké le jeu affirme avoir été gratifié d’un ban permanent de la part de Microsoft, photo à l’appui. Autant dire que la déception et le désarroi sont grands puisqu’il a perdu son compte au complet, incluant ses sauvegardes et tous ses jeux.

Coup dur donc, mais à qui la faute? En jouant plus d’un mois avant la sortie d’un jeu, il faut bien se douter que les sociétés vont surveiller les réseaux sociaux. Par contre, il y a bel et bien eu une erreur de la part de Microsoft pour avoir permis le téléchargement avant sa sortie, mais surtout parce que les versions téléchargées ne comportent pas de verrou empêchant d’y jouer avant son lancement. D’ordinaire, lorsque nous recevons des jeux avant leur sortie sur Xbox, après avoir signé un NDA nous engageant à ne pas divulguer le jeu avant une certaine date, nous recevons également un code de déblocage du jeu ou alors une version débloquée et jouable, mais qui peut parfois ne pas apparaître comme un jeu acheté sur le Xbox live. Il fait bien partie de notre bibliothèque, mais est encore proposé à la vente sur le Store.

Lorsque c’est un jeu Microsoft très attendu comme Halo, nous devons même fournir notre gamertag afin qu’il soit ajouté à une liste blanche, cela ne m’a d’ailleurs pas empêché de me faire bannir par erreur avant la sortie de Halo 4 par un employé apparemment peu rigoureux.

En tout cas, dans ce cas de figure, les joueurs n’ont donc rien signé, mais ont eu accès à une version jouable par erreur, et c’est une mauvaise décision. Prenons l’exemple de ce qui se passe dans les jeux où les joueurs accèdent à l’avance à du contenu. Il est courant dans Destiny de pouvoir accéder à des places avant leur lancement. Il était possible d’entrer dans le raid The Last Wish avant son lancement, ou dans des lieux de Destiny 1 faisant partie des DLC. Certes, il faut exploiter certains bogues du jeu ou trouver la bonne place pour passer à travers les décors, mais jamais Bungie n’a banni de joueurs pour ça. C’est sa faute d’avoir laissé ces faiblesses, elle fait donc amende honorable, corrigent éventuellement le bogue, et ne bannit personne pour ce genre de motif.

Par contre, Electronic Arts a bien banni d’Anthem le populaire streamer Gladd pour avoir exploité un bogue du Storm lui permettant de faire son ultime à l’infini (il suffisait de presser F à répétition pour le l’ultime ne s’arrête pas). Difficile donc de savoir de qui vient la demande de ban. En tout cas, c’est une mauvaise histoire et il n’est pas exclu que ce genre d’erreur puisse se répéter. Plutôt que de bannir les joueurs impatients et bien trop heureux de mettre la main sur leur jeu tant attendu avant sa sortie, mais qui ont brisé la communication de l’éditeur sans en avoir forcément conscience, mieux vaudrait mettre en place un moyen de désactiver ces jeux et s’éviter une mauvaise publicité, ou encore vérifier qu’ils ont bien un verrou lorsqu’ils sont ajoutés sur les serveurs, ce qui est la moindre des choses.

Commentez cet article