Fire Emblem – Three Houses : un jeu qui se réinvente

Si le direct de Nintendo de l’E3 2019 nous a montré un aperçu du prochain Fire Emblem, nous avons eu l’opportunité d’assister à une présentation de celui-ci, le 27 juin dernier. Intitulé Fire Emblem : Three Houses, ce nouveau titre développé par Intelligent Systems et Koei Tecmo Games, qui sortira ce mois-ci, soit le 26 juillet 2019, nous semble déjà prometteur.

Fire Emblem : Three Houses demeure un jeu de rôle tactique au tour par tour, mais il diffère également de ses prédécesseurs dans le fait qu’il se déroule en deux parties, dont la première se situe dans les enceintes d’un monastère et plus particulièrement à l’Officer’s Academy. Le personnage que nous incarnons, Byleth, qui peut être homme ou femme, est un professeur de cette académie. Nous devons donc, en premier lieu, enseigner aux élèves de l’Officer’s Academy et interagir avec ceux-ci.

image 1 aperçu Fire Emblem - Three Houses

Plusieurs maisons… comme à Poudlard

Nous devons, pour commencer, décider à laquelle des trois maisons de l’académie nous désirons être associés : The Black Eagles, The Blue Lions, The Golden Deer. Avec l’aide d’un calendrier qui suit notre progression ainsi que celle de nos élèves, nous avons accès à diverses missions pouvant mener à des combats hors de l’académie et à des activités telles que l’enseignement, le mentorat, la recherche d’objets, les discussions et même les repas avec les étudiants.

En évoluant dans cette académie qui n’est pas sans rappeler Poudlard, le but est d’améliorer les compétences de Byleth, mais aussi celles de ses étudiants, d’après leur degré de motivation, en vue de combats futurs. Si le climat est paisible en début de jeu, on a pu voir lors de la présentation de Fire Emblem : Three Houses que la guerre fait rage en seconde partie et que les trois maisons de l’académie vont s’affronter.

Sans trop nous avoir décrit les différentes maisons, on nous a informés que développer des liens avec les différents personnages tout en leur enseignant les compétences désirées allaient avoir un impact lors des affrontements puisqu’en tant que professeur d’une de ces maisons nous façonnons littéralement notre future armée.

Également, si nous avons de bons rapports avec un étudiant que nous aimerions recruter, il serait possible sous certaines conditions de l’inciter à changer son allégeance, agissant ainsi directement sur le scénario puisque ce dernier devrait alors combattre sa famille et ses amis.

image 2 aperçu Fire Emblem - Three Houses

L’importance de la stratégie

Fire Emblem : Three Houses étant toujours un jeu tactique au tour par tour, on nous a assuré que l’issue des combats dépend grandement de notre préparation, de nos armes et de nos mouvements sur le champ de bataille. Ainsi, avons-nous une armée équilibrée? Nous servons-nous des atouts de nos personnages? Quelle arme s’avère plus efficace contre telle unité? C’est important de conserver tout ça en tête puisqu’il y a toujours la possibilité de perdre des personnages s’ils meurent au combat et que nous jouons en mode classique. Il est bien sûr possible de jouer en mode « casual » et de conserver ses personnages malgré une défaite.

Les affrontements se déroulent au tour par tour et l’on déplace nos personnages selon une grille définie sur le terrain. Il est maintenant possible d’assigner des troupes à certains personnages afin de les soutenir au combat tout en augmentant de niveaux ensemble. Nos personnages disposent également d’aptitudes particulières, appelées gambit, dont la puissance peut être accrue si ceux-ci sont positionnés près d’autres personnages avec lesquels ils ont tissé des liens. Si l’on a mal joué, il est possible de revenir en arrière, mais de façon limitée, afin de corriger certains de nos coups.

image 3 aperçu Fire Emblem - Three Houses

Graphismes et jouabilité

De ce que l’on a pu constater lors de la présentation, Fire Emblem : Three Houses est doté de graphismes très jolis et d’une atmosphère plutôt enchanteresse. Pour ce qui est de la jouabilité, on a pu essayer le jeu brièvement avec la manette Switch Pro de Nintendo et le tout semblait assez fluide, mais on n’a pas eu le temps de s’y aventurer assez pour émettre une opinion finale à ce sujet. Nous pourrons élaborer davantage lorsque nous aurons accès au jeu complet.

image 4 aperçu Fire Emblem - Three Houses

Fire Emblem : Three Houses innove et se différencie de ses prédécesseurs ce qui risque de charmer de nouveaux joueurs tout en conservant les amateurs de la licence puisque la partie académie peut être sautée si le joueur n’a pas envie d’enseigner et de former des étudiants pour construire son armée personnalisée. Je pense toutefois que le mélange gestion de cours et combats tactiques apporte complexité et profondeur à un jeu qui semble des plus intéressants.

De plus, on nous a souligné que pour bien saisir toutes les nuances du scénario et pour profiter encore davantage de l’expérience du jeu, il est suggéré d’y jouer 3 fois, pour vivre l’histoire selon chaque maison. Il ne reste plus qu’à attendre la sortie prévue pour la Nintendo Switch pour explorer davantage le monde de Fire Emblem : Three Houses.

Commentez cet article