laura miele

Electronic Arts change ses plans et veut se rapprocher des joueurs

Liberté totale aux studios, et une équipe dédiée au futur.

Crédit Photo : Electronic Arts

Devenue Directrice générale des studios EA, Laura Miele compte changer les choses et rapprocher Electronic Arts des joueurs. Tâche ardue ? Celle qui est à l’emploi du numéro 2 mondial connait bien cette société pour laquelle elle travaille depuis 25 ans.

À LIRE AUSSI : Suite à l’échec d’Anthem, le nouveau Dragon Age sera un jeu solo

Dans une longue entrevue accordée à IGN, elle détaille la nouvelle politique d’Electronic Arts afin de reconquérir les joueurs. Elle affirme ainsi qu’« en termes de philosophie de développement au sujet de nos jeux, nos joueurs sont toujours notre étoile du nord ».  Son but est d’incorporer la voie des joueurs au développement des jeux, et elle cite pour cela l’annonce d’un nouveau Skate, de College Fooftball, un remaster de Command and Conquer, la trilogie Mass Effect et du contenu gratuit pour Battlefront 2 qui a changé la perception de ce jeu.

Rendre leur liberté aux studios

Dans ce but, Laura Miele affirme désormais qu’EA laisse plus de liberté aux studios et n’intervient plus, se gardant bien entendu la décision finale. La société surveille également les réseaux sociaux et les réactions. En teasant des images de Skate, EA mesure les commentaires et la demande ce qui l’a conduit à démarrer le développement de Skate 4.

Une équipe innovation a été également mise en place sur le développement de la technologie et les jeux sur long terme. « Ces équipes explorent les innovations et initiatives que les joueurs expérimenteront dans deux ou trois ans ».

Pour le futur Laura Miele laisse également penser que Titanfall pourrait connaitre une suite.  Si le premier épisode uniquement en ligne avait déçu, le deuxième et son mode solo ultra efficace restent quelque chose que nous vous recommandons d’ailleurs, surtout qu’on le trouve souvent en spécial pour 6$.

EA en opération séduction ?

Après plusieurs déboires récents, les propos de Laura Miele apparaissent surtout comme une tentative de séduction, de dire aux joueurs on vous écoute, mais aussi aux actionnaires.

En perdant l’exclusivité des licences Star Wars, le coup est dur à encaisser pour la réputation d’Electronic Arts. Malgré un Jedi Fallen Order très réussi, cela n’a pas empêché Disney d’aller voir ailleurs. Il faut dire qu’EA traine de nombreux problèmes et pas que dans Star Wars. Avoir imposé le Frostbite à toutes ses équipes a mené à des catastrophes. Si Jedi Fallen Order est développé sous Unreal Engine 4, ce n’est pas un hasard. L’été dernier encore, EA s’attirait les foudres des joueurs pour avoir inséré de la publicité dans UFC4?

Cette entrevue semble donc être l’éventuel premier pas d’une opération de communication chez EA, et peut-être effectivement d’un changement de stratégie qu’ils tiennent à faire savoir. La société a les moyens et même les clés pour réussir.

Electronic Arts a même une chance extraordinaire, celle de détenir les licences officielles de la NFL, NHL ou encore FIFA qui lui assurent de confortables revenus. Le succès d’Apex Legends a également montré à quel point certains de ses studios comme Respawn peuvent maîtriser leur affaire.

Même s’il reste bien plus moqué que les autres studios, Electronic Arts peut redorer son image. C’est d’abord une société assez riche pour se retourner et développer ses propres moteurs, à l’image d’Ubisoft ou Activision. Faire des économies dans ce secteur lorsqu’on édite de multiples genres est un véritable non-sens. Sa politique en matière de DLC mériterait également d’être revue et ils peuvent se le permettre. Forcer les joueurs à dépenser n’est jamais bon. Par contre, leur donner le goût de dépenser pour supporter le jeu est plus payant, comme dans League of Legends ou plus modestement un Destiny 2.

Commentez cet article