EA qualifie les Loot Boxes de «mécaniques surprises»

Le comité du parlement Britannique se rassemblait pour parler Loot Boxes. Parmi les gens présents, la représentante d’EA, Kerry Hopkins, a su se faire remarquer.

Kerry Hopkins, vice-présidente chargée des affaires légales et gouvernementales d’EA prenait la parole hier devant le parlement Britannique. Il était question du lien entre les Loot Boxes dans les jeux vidéo et les jeux d’argents.

Parmi ses déclarations, elle aurait mentionné que pour EA les Loot Boxes sont plutôt des «mécaniques surprises».

«Si vous allez dans un magasin de jouets et que vous cherchez des jouets surprises, vous vous rendrez compte que c’est ce que les gens aiment. Ils aiment les surprises. Et c’est quelque chose que l’on retrouve dans les jouets depuis des années comme dans les Kinder Surprises ou les Hatchimals. Nous pensons que la manière dont nous avons amené ce genre de mécaniques dans FIFA, un de nos plus gros jeu bien évidement, avec notre FIFA Ultimate Team et nos packs, sont à l’heure actuelle assez équitable, assez amusants et appréciables par les gens.»

Mais plusieurs ne sont pas d’accord.

Il est utile de rappeler que beaucoup d’attention s’est posée sur les Loot Boxes suite au jeu Star Wars Battlefront 2, édité par EA. Le jeu proposait une quantité énorme d’objets accessible avec l’achat de Loot Boxes. Le jeu étant aussi disponible aux mineurs avait alors fait ressortir le problème éthique de cette pratique auprès des gouvernements.

Il faudra à EA se défendre plus farouchement s’ils veulent défendre leur image face à ces accusations. Il n’y aura pas seulement EA qui sera touché par la loi, mais ils sont définitivement dans la mire des gouvernements en ce moment.

Commentez cet article