La DreamHack Montréal est de retour pour une troisième édition, et promet d’être une fois de plus un événement d’envergure mondiale.

DreamHack Montréal 2019, le programme!

La DreamHack Montréal est de retour pour une quatrième édition, et promet d’être une fois de plus un événement d’envergure mondiale. Des compétitions de très haut niveau, des animations variées, le Stade Olympique sera  une nouvelle fois le temple du jeu vidéo, le temps d’une fin de semaine.

Et pour l’occasion, RDS Jeux vidéo déploiera tout un dispositif pour vous faire vivre l’événement en direct. C’est tout d’abord une émission quotidienne que l’on va vous proposer : entrevues, analyses, résultats, notre équipe sur place assurera une couverture complète de cette DreamHack Canada. Surveillez notre page Facebook pour ne rien manquer de nos diffusions.

miviens nhl 20 dreamhack

Autre activité phare que nous vous proposerons, Michael « Miviens » Viens sera sur le plancher pour se mesurer aux volontaires, sur… NHL20, en primeur, une semaine avant sa sortie officielle!

StarCraft II : Serral – Reynor, la revanche

La DreamHack, c’est avant tout un festival de compétition de haut niveau. Et cette année, le programme est une nouvelle fois bien chargé.

Les WCS Fall sur StarCraft II sont de retour, fidèles au poste. Les meilleurs joueurs du jeu de stratégie se disputeront le titre pour cette ultime étape du circuit WCS. Les enjeux ici sont assez simple : la première place est directement qualificative pour la BlizzCon début novembre, point culminant du championnat du monde.  

Sur la ligne de départ, on retrouvera bien entendu le Finlandais Joona « Serral » Sotala, qui continue sur son extraordinaire trajectoire. Mais cette année, sa suprématie a cette fois été contestée par le jeune prodige italien, Riccardo « Reynor » Romiti. On se souvient qu’il avait déjà donné du fil à retordre à Serral durant la finale de Montréal l’an dernier, le poussant jusqu’à la septième et dernière carte de la série. En 2019, Raynor a su prendre deux fois le dessus sur le Finlandais, durant les WCS Winter et Summer. Serral de son côté a raflé le tournoi printanier ainsi que la GSL vs The World, durant laquelle les joueurs occidentaux ont particulièrement bien figuré, prenant trois des quatre premières places. 

Côté canadien, il faudra suivre l’évolution de l’Ontarienne Sasha “Scarlett” Hostyn, malheureusement en manque de bons résultats cette année. Seule une finale perdue face à l’Étasunien Alex « Neeb » Sunderhaft à se mettre sous la dent durant les WCS Winter America, c’est insuffisant pour une joueuse de son calibre. Maru « MaSa » Kim devrait également pouvoir potentiellement bien figurer dans cette compétition très, très relevée.

DreamHack Montréal 2019, le programme!

Serral lors de sa victoire à la DreamHack Montréal 2018

Rainbow Six: Siege – une DreamHack pour rebondir pour G2

Tout comme l’an dernier, nous aurons aussi droit à un très beau tournoi de Rainbow Six: Siege. Le nombre d’équipes de niveau Pro League est tout simplement affolant : hormis les Japonais de Father’s Back, toutes évoluent au plus haut niveau mondial. 

Les favoris seront rien de moins que les champions du monde en titre, G2 Esports. Les coéquipiers de Fabian Hällsten auront certainement à cœur de rebondir après leur défaite au Major de Raleigh, aux mains de Team Empire. 

Derrière eux, la concurrence sera rude. Evil Geniuses, Team Liquid, FaZe, la bataille devrait être sans merci. Mais ce tournoi sera également l’occasion de voir pour la première fois le charismatique Canadien Troy “Canadian” Jaroslawski évoluer sous les couleurs de Spacestation Gaming, transfert annoncé la semaine passée. 

Premiers tours de roue pour Rocket League

Nouveauté de taille cette année, la DreamHack Montréal sera la quatrième étape du circuit Rocket League de l’organisation. Et comme pour Rainbow Six, on aura la chance de voir évoluer les champions du monde en titre, Renault Vitality, qui ont remporté la septième saison des RLCS. Face à eux, les vaincus de juin dernier G2 Esports seront probablement à la recherche d’une revanche. De nombreuses équipes de haut niveau seront aussi dans les qualifications ouvertes, mais il faudra surtout garder un oeil sur le Québécois Alexandre « AxB » Bellemare, évoluant sous les couleurs de Spacestation Gaming.

Hungrybox et SonicFox en gros cogneurs

Les jeux de combats ne seront pas en reste également. Super Smash Bros Melee et Ultimate, Street Fighter V,  Tekken 7, Mortal Kombat 11, et Brawlhalla seront au programme. Et, devinez quoi? Là encore, on pourra savourer du très haut niveau, avec la présence annoncée de Dominique « SonicFox » McLean, champion de l’EVO 2019 sur Mortal Kombat 11. Côté Smash, Juan « Hungrybox » Debiedma devrait également s’aligner dans les deux disciplines soeurs. Pour défendre le territoire, on pourra surveiller Reginald « FluxWavez » Perodin et Alexandre « Hayatei » Dubé-Bilodeau sur MK11, et les deux fratries locales sur Smash, Jayson “jayy” Kelsy “SuperGirlKels” Medeiros, Angelo “Smokk” Errico Vera et Medardo “Venom” Lopez.

Développer la scène locale

La DreamHack joue aussi un important rôle dans le développement du tissu amateur de l’esport. Comme toujours, on y retrouve une importante section LAN, animée par sept tournois BYOC. CSGO, Overwatch, League of Legends, Fortnite en trio, Hearthstone, Rocket League et PUBG, chaque tournoi comprend des bourses de 3000 à 10 000$ répartis entre les meilleurs. 

Outre le BYOC, on pourra également assister aux finales des championnats canadiens le vendredi : 13h pour League of Legends, et 19h pour CSGO. 

Dernière nouveauté pour le moins originale, un tournoi de Clash of Clans réunira huit équipes canadiennes autour du jeu mobile. 

Des activités à foison

Si jamais vous cherchez encore des raisons pour venir visiter la DreamHack Montréal, en voici une cargaison. Les activités annexes sont très, très nombreuses et variées. À commencer par le maintenant traditionnel marathon de speedrunning NoReset, qui assure toujours un grand spectacle, et oeuvrera encore pour la Fondation du Répit Saint-Louis . Le programme complet des runs est d’ores et déjà disponible à cette adresse.

DreamHack Montréal 2019, le programme!

Crédit photo: Kristina Lemieux – All Mad Photographie

La zone de jeux indie par Loto Québec fait aussi son retour, mettant de l’avant l’immense talent créatif présent au Québec. Plus d’une quinzaine de studios indépendants y exposeront leurs créations, disponibles à l’essai pour le public. 

Une zone streamer, du cosplay, des artistes exposant leurs oeuvres, ou encore des zones avec consoles et PC en accès libre, il y en aura pour tous les goûts. Autre nouveauté au programme, le Beat Saber Invitational ne devrait pas manquer d’être spectaculaire, et se déroulera le samedi après-midi. 

De son côté, Nintendo y tiendra encore un espace avec de nombreux jeux à venir : le remaster de The Legend of Zelda: Link’s Awakening, Luigi’s Mansion 3, The Witcher 3: Wild Hunt, Daemon X Machina, ou encore Dragon Quest XI-S, les plus gros titres des prochaines semaines sur Switch seront disponible à l’essai. La nouvelle mouture de la console, la Nintendo Switch Lite, devrait aussi y faire une apparition…

La DreamHack Montréal, c’est au Stade Olympique, du vendredi au dimanche soir. Pour plus d’information, dirigez-vous vers le site internet de l’événement.

Commentez cet article