Deux modèles de PS5 lancés en même temps?

Sony ne l’a pas confirmé, mais un journaliste a surpris la conversation de deux cadres à ce sujet.Deux modèles de PS5 seraient potentiellement lancés en même temps? 

C’est dans un stream que le journaliste Zenji Nishikawa a lâché une petite bombe. Lors de la Computer Entertainment Developers Conference (CEDEC) à Yokohama, il aurait surpris deux cadres de Sony discuter du lancement de deux modèles différents de PS5 et qui se différencieraient sur les performances.

Cette rumeur va dans le sens de l’interview accordée au Wall Street Journal en juillet dernier par Kinichiro Yoshida, chef exécutif chez Sony, qui affirmait que « The PS5 is going all in on hardcore gamers » et allait mettre le « focus on hardcore gamers who obsess over the latest features ».

Une console dédiée aux hardcore gamers et qui allait chercher ceux obsédés par les dernières avancées. De quoi envisager alors deux modèles. Une PS5 bien plus puissante qu’une Xbox One X actuelle, et un modèle encore plus puissant pour un prix supérieur.

De son côté, Sony ne confirme ni ne dément aucune rumeur ou possible révélation sur la future PS5. La société continue de distiller les informations et de maîtriser sa communication.

ps5

Que des avantages pour Sony

Techniquement et financièrement, ce choix aurait également du sens pour Sony et AMD. Ils seraient bien moins perdants sur les APU (processeur et carte graphique réunis au sein d’une même puce) défectueux lors de la fabrication, qui sont les composantes le plus dispendieuses d’une console.

Lors de la fabrication des processeurs, par exemple un i7, Intel ne fabrique pas spécifiquement des 9900K, haut de gamme actuel. Il fabrique X milliers de processeurs, et ceux dont des cœurs sont défectueux ou ne montent pas assez en fréquence deviennent des i7 inférieurs dans la gamme ou des i5, tandis que ceux ayant les performances requises sont baptisés i7 9900K.

Sur console, la fabrication coûte plus cher comme le processeur doit être le même pour toutes. Ça a même coûté très cher à Sony lors du lancement de la PS3, dont le CELL difficile à graver du fait de son architecture unique à l’époque avait un taux de défectuosité supérieur à 80% dans les premiers mois, au point où Sony était devenu déficitaire.

Avec des processeurs X86, on n’atteint heureusement pas de tels niveaux, mais le taux de puces défectueuses lors de la fabrication reste un réel problème sur console. Sony et AMD pourraient ainsi fabriquer la même puce pour les deux versions, celles n’étant pas assez bonnes pour le modèle premium serviraient ainsi aux PS5 non-premium.

Reste à savoir si cette information va se concrétiser et quels seront alors les prix pratiqués.

Commentez cet article