critique dead by daylight switch review

Dead by Daylight sur Switch : une expérience solide

Le succès de la Nintendo Switch est indéniable, et les développeurs sont prêts à exécuter des prouesses techniques pour amener leur titre sur la console hybride de Nintendo. Cette fois-ci, c’est le studio québécois Behaviour qui amène un autre succès indéniable sur Switch : Dead by Daylight.

Pour les néophytes, Dead By Daylight est un jeu multijoueur en ligne avec une jouabilité asymétrique. C’est-à-dire que dépendant du rôle qu’on prend, le gameplay est très différent. On incarne soit un survivant, soit un tueur sanguinaire. Les survivants coopèrent ensemble en groupe de quatre, alors que le tueur sanguinaire opère seul.

critique dead by daylight switch review

L’action se déroule dans différentes arènes parsemées d’obstacles et d’endroits pour se cacher. Certains niveaux sont plus ouverts, d’autres plutôt labyrinthiques et encombrés. Le groupe de survivants doit travailler ensemble pour réparer cinq génératrices. Une fois les génératrices réparées, les survivants peuvent ouvrir la porte de la sortie et s’enfuir pour remporter la partie. Les survivants n’ont pas d’armes et ne peuvent pas combattre; ils ne peuvent que s’enfuir, saboter et s’entraider.

Le tueur, dont l’apparence et le thème emprunte aux codes des vilains de slasher movie, bouge plus rapidement que les survivants, est armé et ne peut pas mourir. Son but est d’empêcher les survivants de s’enfuir, mais surtout de les offrir en offrande à une entité surnaturelle. Le tueur peut attaquer les survivants, les jeter à terre, puis les prendre pour les accrocher à des crochets où ils seront alors tués par l’entité s’ils ne parviennent pas à s’enfuir.

critique dead by daylight switch review

On pourrait croire qu’on se sent tout-puissant dans le rôle du tueur et vulnérable dans le rôle du survivant, mais le jeu est tellement bien balancé qu’on sent plutôt un sentiment d’urgence dans les deux rôles. Une équipe de survivants bien coordonnée et qui s’entraide donnera du fil à retordre au tueur, qui est seul et qui dispose d’une vision plus limitée à la première personne, alors que les survivants, disposant d’une vision à la troisième personne, peuvent voir le tueur arriver plus facilement.

Chaque rôle dispose d’une panoplie d’habiletés qui permettent de mettre des bâtons dans les roues de l’adversaire, mais dans le cas des survivants, l’entraide est primordiale. On peut par exemple soigner un coéquipier ou le décrocher d’un crochet, se mettre à plusieurs sur la même génératrice pour en accélérer la réparation, etc.

Le jeu dispose d’éléments RPG qui offrent un sentiment de progression, bien que chaque session de jeu soit unique. Pour chaque partie jouée et action posée, on obtient entre autres des points d’expérience des points de sang qui permettent d’améliorer notre personnage préféré ainsi qu’obtenir des avantages et items qu’on peut avoir dans notre inventaire en début de partie. Par exemple, j’ai pu commencer une partie avec une boîte à outils qui me permettait de saboter les crochets du tueur. Ce n’est qu’un exemple. Plus on progresse, plus on peut personnaliser notre personnage, développer un style de jeu et des stratégies. On peut également dépenser de l’argent pour personnaliser davantage nos personnages ainsi qu’en acheter. On peut par exemple acheter des tueurs et survivants issus d’autres franchises, telles que Stranger Things, Scream, Halloween.

critique dead by daylight switch review

On a accès à trois modes de jeu : jouer en tant que survivant en partie classée, jouer en tant que tueur en partie classée ou joueur une partie personnalisée non-classée avec des amis dans les rôles de notre choix. Pour encourager le joueur à varier ses habitudes, des rituels journaliers (défis quotidiens) leur permettent de gagner davantage de points de sang.

La Nintendo Switch n’offre pas la version la plus belle du jeu, on le remarque surtout dans les textures des personnages et environnements. Aussi, le jeu étant nouvellement arrivé sur cette console, la population en ligne n’est pas immense. Bien que je n’ai pas eu longtemps à attendre pour joindre des parties en tant que survivant, vous devrez par contre être patient si vous voulez incarner le tueur.

Cela étant dit, le jeu et les parties en ligne sont stables et la portabilité de la Switch est toujours un attrait important. Bien entendu, on ne peut jouer à Dead By Daylight hors-ligne, donc vous jouerez la plupart du temps branché à la télé ou en mode portable à la maison. Dead By Daylight sur Switch n’est pas la meilleure version du jeu, mais c’est une version solide avec laquelle vous aurez beaucoup de plaisir.

critique dead by daylight switch review

 

Verdict
Très bon
Commentez cet article