Data Defense : il faut savoir protéger ses données

Quand on dit que le jeu vidéo est un éternel recommencement, on pense notamment à des catégories de jeux qui reviennent régulièrement selon les périodes. Et le Tower Defense en fait indéniablement partie, donc il n’est pas étonnant de voir un jeu tel que Data Defense apparaître sur Steam. Votre mission si vous l’acceptez, ce sera de sécuriser des serveurs de données. En serez-vous capable ?

Des pauvres petits serveurs

Le concept d’un Tower Defense est vieux comme le monde. Des ennemis arrivent en ligne droite vers un objectif qu’on doit protéger, et à nous de poser des tourelles de défense qui vont les attaquer et si possible détruire durant leur parcours. C’est justement dans ce principe qu’on retrouve Data Defense. Comme son nom l’indique, il n’est pas question ici de se battre contre des zombies, mais de protéger des serveurs de données face à des logiciels malveillants. Sur le fond cela reste la même chose, mais cela transparaît par un thème graphique vue et revue. On n’échappe pas aux clichés habituels des teintes vertes et des puces électroniques, ainsi que des petites formes géométriques qui pullulent un peu partout. Un manque d’inspiration qui n’est pas vraiment un défaut, dans la mesure où cela contribue au contexte.

La campagne solo se présente de manière assez classique, avec une succession de tableaux qui se débloquent petit à petit. Même si on n’est pas un habitué des Tower Defense, il ne faut pas prendre peur, car la progression se fait doucement. On débute calmement avec une poignée d’éléments et on nous explique comment nous en servir. La priorité est de comprendre le comportement de chaque ennemi, car il faudra penser nos défenses en fonction de leurs capacités. C’est plutôt intuitif et la simplicité de Data Defense est vraiment idéale pour débuter dans le genre du Tower Defense. Mais qu’on ne s’y trompe pas, car la difficulté augmente et le défi est vite à la hauteur. Les bases sont rapidement acquises, mais il vaut s’armer de patience si on souhaite apprendre à complètement les exploiter.

La fin de partie arrive rapidement

Il faut vite se rendre à l’évidence que Data Defense c’est aussi un jeu où il faut réfléchir. À chaque nouveau tableau, il faut s’adapter au terrain, en adoptant une stratégie en fonction des ennemis, mais aussi du trajet qu’ils empruntent. On peut influencer ce dernier en plaçant des tourelles de défenses sur leur passage, tout en prenant en considération que celui-ci va se modifier en conséquence. Il tient donc à nous d’en tirer avantage, surtout qu’il apparaît rapidement des zones sur le terrain qui peut favoriser leur avancée, comme des accélérateurs. Il est donc nécessaire de tirer avantage de chacune de nos tourelles de défense et de créer un parcours, dans lequel nos adversaires n’auront pas d’autre choix que de se faire trucider. Évidemment sans surprise, en fonction de nos performances ou du nombre de dégâts reçu, chaque fin de niveau se conclut par un score sous la forme d’étoiles. Les plus téméraires peuvent essayer d’atteindre la meilleure note dans chaque tableau.

À cela se rajoutent quand même quelques subtilités. En plus des ennemis qui deviennent de plus en plus coriaces et de la possibilité d’améliorer les tourelles pour les rendre plus efficaces, en dépensant des points dedans. Il est aussi possible rapidement de développer notre arsenal en se rendant dans le menu des technologies. Chaque tourelle de base possède une ligne d’arborescence qui se débloque durant notre progression. Mais qu’on doit acheter avec l’aide de cartes de mémoire qu’on récolte durant nos parties. On peut ainsi par exemple s’offrir une tourelle qui améliore l’efficacité de ses congénères quand on la pose à leur côté ou encore, une défense qui occasionne des dégâts répétés. À nous d’en tirer avantage et de choisir judicieusement nos tourelles, en fonction du terrain et des ennemis qu’on va y rencontrer. Il est ainsi possible de varier nos tactiques et de profiter de l’ouverture des niveaux à notre avantage. De quoi apporter de la variété dans un concept qui lui pourtant reste tout le temps le même.

À jouer de temps en temps

Le Tower Defense est typiquement le genre de jeu que j’aime lancer de temps à autre, mais dont je me lasse pourtant assez vite. Rares sont les productions qui arrivent vraiment à me tenir en haleine durant plusieurs parties consécutives. Ce n’est pas que ce sont de mauvais jeux, mais juste que cela reste dans l’ensemble assez répétitif. Je ne peux pas dire que Data Defense se situe dans le haut du panier des jeux qui me font revenir, mais il s’en approche quand même assez bien. C’est notamment la marge de progression qui nous est offerte qui le rend très intéressant. Sa structure et ses mécaniques restent semblables à beaucoup de Tower Defense, mais on se heurte vite à une bonne difficulté, qui nous motive à essayer d’exploiter toutes les facettes du jeu.

Verdict
Bon
Commentez cet article