Le Collège Reine-Marie offrira la concentration esport

Le Collège Reine-Marie et l’Académie Esports de Montréal ont annoncé hier leur partenariat et offriront un programme de concentration sport électronique dès l’automne 2019.

L’objectif d’un tel programme est d’encadrer et de structurer la pratique du jeu vidéo dans un contexte éducatif, bien que compétitif. Le programme est d’ailleurs construit comme celui d’une concentration sport conventionnelle, avec l’ajout d’une période d’activité physique obligatoire. On y trouve donc des périodes de théorie (apprendre à s’entraîner, prévention de la cyberdépendance, saines habitudes de vie) et évidemment, de la pratique. D’abord générale, la pratique du sport électronique deviendra plus spécifique autour de la 3e année du secondaire, où on verra certains joueurs se concentrer sur un jeu en particulier.

Le collège fondé en 1956 qui a ouvert ses portes aux garçons en 2012 devient du coup la troisième école à annoncer une concentration esport en partenariat avec l’Académie Esports de Montréal et la toute première école privée de Montréal à accueillir des élèves dans le projet.

Une première année chargée

Le site web de l’Académie décrit la première année de son programme comme suit : « Au cours de cette première année de préparation, les joueurs aspirants apprendront à travers différents types de titres de jeux vidéo présents sur la scène des sports électroniques depuis les dernières années. Ils seront initiés à l’entrainement aux jeux vidéo et se verront offrir une introduction à plusieurs aspects relatifs notamment aux saines habitudes de vie, à la cybersensibilisation et à la pratique sécuritaire des jeux vidéo». On y explorera, entre autres, League of Legends, Hearthstone et Starcraft 2 : trois jeux demandant des ensembles de compétences bien distincts dans le spectre très large du jeu vidéo compétitif.

L’avenir est prometteur

Avec des annonces presque hebdomadaires depuis janvier, il est évidant que les établissements scolaires ont trouvé en l’Académie un partenaire de choix et un programme qui intéresse beaucoup d’élèves. Il reste à savoir exactement combien d’autres écoles et collèges offriront un programme similaire d’ici l’automne et de quelle façon les élèves et enseignants spécialisés pourront, à plus long terme, faire vivre un tel programme parmi la grande variété de concentrations sportives conventionnelles.

Commentez cet article