Profitez de ces spéciaux sur le eshop de la Nintendo Switch pendant la relâche

CD Projekt se fait voler le code source de ses jeux et refuse de payer la rançon

Souvent à contre-courant, CD Projekt RED l’est encore en dévoilant l’attaque dont le studio a été victime. D’ordinaire, les sociétés se gardent souvent de le faire savoir.

Selon le message laissé à CD Projekt, les pirates ont réussi à voler le code Source de Witcher 3, Cyberpunk 2077, Gwent, ainsi que d’une version de Witcher 3 qui n’a jamais été dévoilée. Ils ne se sont pas arrêtés là puisque la correspondance interne au niveau de la direction et des ressources humaines, ou encore les relations avec les investisseurs également été compromis.

Comme toujours une demande de rançon a été envoyée à CD Projekt, tandis que pèse la menace de dévoiler le code source de ses jeux ainsi que tous les documents recueillis. De son côté, CD Projekt a indiqué que le studio ne paiera pas la rançon, que tout est sauvegardé, et qu’ils n’ont trouvé aucune trace d’autre hack dans leurs sauvegardes.

hacker

Quelles conséquences ?

 

Si les ordinateurs de CD Projekt ont été chiffrés, le studio est capable de restaurer toutes les données grâce aux sauvegardes. De ce côté, il devrait pouvoir poursuivre son travail. Le dévoilement du code source est plus problématique puisqu’il dévoilerait la façon de travailler du studio et permettrait à d’autres de profiter de ses avancées.

La partie administrative devrait contenir les futures orientations du studio ainsi que les relations avec les investisseurs. Le reste dépend du contenu, aussi bien du côté des ressources humaines que des échanges entre la direction. En tout cas, elles risquent de permettre d’en apprendre plus sur le fonctionnement du studio.

Après un lancement en demi-teinte malgré un jeu excellent, CD Projekt doit de toute façon passer par-dessus e problème. Ces types d’attaques ne cessent de se répandre et toute entreprise se doit d’y être préparée. Il ne serait donc pas étonnant qu’il arrive la même chose à d’autres grands studios à l’avenir.

 

Commentez cet article