critique call of duty modern warfare review

Call of Duty Modern Warfare : tout un jeu!

Beaucoup de bon, mais quelques défauts!

Retour de la campagne, un très bon coop, des modes multi en veux-tu en voilà, et des DLC gratuits! Pourquoi tant de générosité de la part de Modern Warfare? Pour assurer des ventes bien sûr! La série CoD a perdu des joueurs ces dernières années. D’abord, côté multi, les épisodes à chaque année n’ont pas toujours convaincu comme Infinite Warfare, tandis que la disparition du mode campagne a fait fuir quelques millions de joueurs qui achetaient CoD pour ce mode uniquement. Avec le lancement de la Call of Duty League en 2020, Activision s’est dit qu’il serait bon de mettre d’accord tout le monde afin de les faire revenir. Branle-bas de combat, opération séduction, et quel est l’un des meilleurs moyens de faire revenir les joueurs? En les choyant et en étant généreux. Au passage, on ramène un nom de confiance qui a tout changé dans la série lors de sa sortie, et le tout est bien sûr servi par Infinity Ward. Et pour finir d’achever le tout, Modern Warfare est cross-play. Les joueurs vont donc s’affronter, peu importe qu’ils soient sur console ou PC, ils seront départagés selon qu’ils utilisent une manette ou le clavier/souris.

critique call of duty modern warfare review

Un nouveau et excellent moteur

Avant d’aller plus loin, ce Modern Warfare bénéficie d’un moteur fortement retravaillé et qui gère désormais le Ray Tracing. Vous me direz, vu les pertes de performance, ce sera à activer pendant la campagne uniquement. Il n’empêche que ce moteur a été optimisé pour pousser le framerate et exploite les cartes graphiques au mieux. Sur une RX 580, on atteint les 90 FPS en extérieur et 100-110 dans les intérieurs à ultra. Avec une RX 5700 XT, on est plutôt dans les 180-200 FPS en 1080p, et dans les 110-120 fps en 1440p. Avec une RTX 2070 ou une 5700 XT, on peut donc jouer la campagne ou le coop en 4K 60 FPS à ultra confortablement sur sa TV. En baissant les paramètres graphiques, le jeu reste beau et détaillé, et on gagne encore en fluidité sur des écrans à 144 ou 266 Hz.

critique call of duty modern warfare review

Une campagne qui demande des tripes

À hard, la campagne va demander environ sept heures, et cinq lorsque vous la recommencerez. Comptez quatre ou cinq heures à easy, mais où est le plaisir? Autrement, elle s’avère furieusement dynamique, avec quelques excellents passages sans lumière ou les fouilles de maison assez intenses. L’histoire qui narre les aventures d’un général russe rebelle allié à Al-Qatala, pendant ici d’Al Qaida, qui a décidé de commettre des massacres un peu partout. C’est au travers des yeux de deux hommes du capitaine Price que l’on retrouve à nouveau que l’on vivra l’aventure. Très bien ficelée et travaillée pour être plutôt intense avec de nombreux passages originaux, comme la scène des enfants dans la maison, cette campagne s’avère ultra efficace. Certains passages ne manqueront pas de faire jaser et pourront être particulièrement durs pour certains, comme l’interrogatoire vers la fin du jeu. En tout cas, la campagne a été travaillée dans ses moindres détails, du scénario au motion capture, en passant par le doublage ou encore les cinématiques qui utilisent le moteur de jeu, tout est calibré pour en mettre plein les yeux et offrir de quoi d’intense. Ceux qui achetaient leur CoD à chaque année pour la campagne peuvent foncer sur Modern Warfare qui va leur offrir le jeu de guerre de fin d’année.

critique call of duty modern warfare review

Ils pourront en plus prolonger l’expérience dans le  nouveau mode coop qui s’avère très bien conçu. Jouable jusqu’à quatre, il vous plonge dans plusieurs missions scénarisées et autrement plus difficiles que la campagne. À essayer d’urgence!

Un PVP qui a de l’ambition

Avec l’ambition de créer une CoD League, à l’image de ce qui se fait avec Overwatch, Activision accumule les nouveaux modes de jeu, et les a surtout travaillés pour les rendre bien intenses. Avec sûrement en tête le fait que ces game seront diffusées, le mode 2V2 est particulièrement adapté au streaming, en plus de procurer de bonnes sensations et de proposer des configurations inédites. Essayez le mode sans armes, où celles-ci apparaissent à des endroits clés de la carte. On fonce tout en se faisant discret, toujours prêt à tirer, et le jeu ne suit que quatre joueurs, parfait pour de la diffusion!

critique call of duty modern warfare review

Parmi les autres modes, le Goundwar 32 Vs 32 offre lui aussi son gros spectacle. Bien que plus brouillon, je l’ai pris comme un gros défouloir avec ses véhicules et sa guerre totale. Ce n’est pas le mode de jeu vers lequel iront les joueurs en priorité, mais on a du fun, ça pète de partout, il y a quelques véhicules à aller chercher pour décimer les rangs ennemis, on s’amuse le temps d’une ou deux game, c’est un mode fun à moins qu’il soit retravaillé et scénarisé façon Battlefield, ce qui lui apporterait plus de profondeur.

critique call of duty modern warfare review

Au-delà de ces nouveautés, on retrouve les parties rapides classiques qui versent là encore dans la pléthore de modes de jeu, attention : Match à mort par équipe, domination, cyberattaque, Recherche et Destruction, Quartier Général, MME à 20 joueurs et Domination à 20 joueurs. Arrêtez, c’en est trop! On note aussi dans ces modes le retour du phosphore blanc et bien sûr les avantages en cours de partie comme les bombardements ou enfiler une surprotection le temps de quelques kills.

critique call of duty modern warfare review

La prise en main des armes est naturelle et intuitive, plusieurs paramètres peuvent les influencer et il est possible de modifier jusqu’à cinq paramètres, et ces armes possèdent des niveaux de progression et autant d’accessoires. Les possibilités de modification sont riches et étendues. Par rapport aux autres CoD, je trouve les armes un poil plus agressives, et ayant un range légèrement supérieur. Pourtant, le time to kill est resté le même, donc oui on est bien dans un CoD et très dynamique, même si on trouve son lot de campeurs habituel et de professionnels de la technique « je me mets au sol à 2 mètres de toi ». Autrement, le jeu est revenu à quelque chose de plus basique et pur, de bien plus en phase avec le Modern Warfare de 2007 que de Black Ops 4 et ses multiples avantages. Ce retour aux sources a l’air de fonctionner en tout cas puisque les games s’enchainent et offrent un défouloir basique, mais intense. J’ai tout de même un reproche au niveau de certaines maps, avec bien trop d’éléments, d’angles, de points où l’on peut tirer et être tirés. Il va y avoir un gros travail à faire pour les apprendre, mais elles forcent d’un autre côté à être mobile. L’autre défaut est propre à CoD et je pense que c’est sûrement là son plus gros et réel défaut, celui qui se fait tirer dessus en premier a l’écran qui bouge bien trop, et il est trop difficile de répliquer. Cela a pour effet de donner trop l’avantage à celui qui tire en premier.

critique call of duty modern warfare review

Conclusion

Modern Warfare est le gros jeu que l’on attendait, il y a bien encore quelques bogues, mais les mises à jour sont presque quotidiennes depuis sa sortie. En tout cas, il offre un multijoueur assez intense, avec une progression plutôt riche et pléthore d’armes et de mods à leur attacher et dont l’impact est parfois énorme. Seul problème à mon sens pour le futur et la volonté de CoD de venir chercher les joueurs de CS GO et autres R6 Siege, l’écran qui bouge trop lorsque l’on se fait tirer dessus et qui donne l’avantage à celui qui tire en premier, ce qui avec les kill streaks favorise le camping. Autrement, avec son contenu gratuit qui ne va laisser personne de côté et sa réalisation de haute volée, sans compter la pléthore de modes, ce Modern Warfare est bien le jeu attendu qui en offre beaucoup.

Magasine Call of Duty : Modern Warfare

Verdict
Très bon
Commentez cet article