Blizzard s'explique enfin sur le cas Bliztchung

Blizzard s’explique enfin sur le cas Blitzchung

Lorsqu’il a banni de son circuit le joueur de Heartstone Blitzchung suite à son message de soutien aux manifestants de Hong Kong, Blizzard s’est attiré les foudres de nombreux joueurs. Pour plus de détails, allez lire les articles de Guillaume Kadium Lavoie et Alexis Le Marec sur le sujet. Il était donc normal que le géant américain du jeu vidéo réagisse. C’est 5 jours plus tard que nous avons finalement la réponse tant attendue à toute cette situation qui était devenue une petite bombe.

Avant de vous donner la réponse officielle de Blizzard, il faut savoir que la réaction de la communauté à cette situation a été rapide et brutale. Plusieurs y ont vu de l’ingérence politique et ont accusé Blizzard d’avoir banni Blitzchung et renvoyé les deux commentateurs pour plaire à la Chine. En effet, des abonnements à World of Warcraft ont été résiliés, des comptes Battle.net supprimés, des précommandes de Warcraft 3: Reforged ont été remboursées et un mouvement de boycott général a été demandé par les partisans du droit à la liberté d’expression. Certains employés de Blizzard ont organisé un walk-out et Mei-Ling, un personnage d’Overwatch venant de Chine, a été transformée en symbole de la résistance de Hong Kong sur internet en réaction à toute cette saga. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Blizzard était en train de perdre le contrôle de la situation.

Blizzard s'explique enfin sur le cas Bliztchung

Une réponse en plusieurs volets

Voici un résumé du communiqué de Blizzard:
Il y est expliqué que le joueur Blitzchung n’a pas respecté les règles du tournoi auquel il participait, règles qu’il connaissait et comprenait. En effet, même si Blizzard répète souvent que « Chaque Voix Compte », la diffusion officielle des tournois doit être à propos du jeu et de la compétition, les opinions politiques n’y ont pas leur place. À propos des commentateurs, ils sont présents pour ajouter à l’excitation du jeu et doivent concentrer leur attention sur les joueurs et les parties présentés.

Blizzard explique que la vision politique de Blitzchung n’a pas été un facteur dans leur prise de décision à son égard. Autrement dit, leur relation avec la Chine n’a eu aucune influence sur leurs actions. Si un point de vue opposé avait été donné de la même manière, la pénalité aurait été la même.

blitzchung

Blizzard a réagit avec trop de sévérité

Par contre, après quelques jours de réflexion, Blizzard a choisi de revoir les sanctions données dans cette situation. Comme Blitzchung a joué correctement durant l’événement et que c’est par la suite qu’il a livré son message, il pourra recevoir ses gains du tournoi et de l’année. Il faut toutefois comprendre que les actions des joueurs vont plus loin que le jeu et que dans ce cas, elles étaient inappropriée et ont porté atteinte à la réputation de la compagnie. La suspension va donc demeurer active, mais sera réduite à 6 mois au lieu de l’année annoncée précédemment. Après quoi il pourra revenir au jeu. La suspension des commentateurs sera elle aussi de 6 mois.

Blizzard assure qu’elle continuera d’appliquer les règles dans ses tournois et que les diffusions officielles resteront centrées sur le jeu sans devenir des plateformes politiques qui divisent les joueurs. Le but de Blizzard est de s’assurer que chaque joueur, peut importe son origine, ses croyances ou ses vues politiques se sente accueilli et en sécurité lorsqu’il joue à leurs jeux.

En résumé, Blizzard ne fait pas volte-face et continue de croire que les actions qu’elle a prises dans cette situation sont les bonnes. Les pénalités encourues, données rapidement après l’événement, étaient par contre trop sévères et après réflexion, la compagnie a décidé de les réduire. Est-ce que cela va vraiment changer l’image que les joueurs ont de Blizzard? À la veille de la BlizzCon 2019, rien n’est moins sûr.

 

Commentez cet article