Au lancement de Crash Team Racing Nitro-Fueled de Beenox

C’est avec un immense plaisir que j’ai récemment rejoint l’équipe de RDS jeux vidéo en tant que collaboratrice. Quoi de mieux que de commencer cette association en couvrant le lancement officiel de Crash Team Racing Nitro-Fueled, réalisé par Beenox, un studio de Québec? 

J’ai eu l’honneur de retomber en enfance l’espace d’un instant en redécouvrant ce classique. J’ai également eu le privilège de m’entretenir avec certains développeurs du jeu et le co-directeur du studio Beenox.

Entrevue avec Jason Godbout, directeur artistique chez Beenox

LadyMP : Est-ce que ça fait longtemps que vous travaillez chez Beenox?

JD : Non, c’est assez récent. D’ailleurs, CTR a été ma motivation pour travailler chez Beenox,

LadyMP : Est-ce que c’est plus facile de remastériser un jeu que de partir de zéro?

JD : Je dirais que c’est plus facile de remastériser dans le contexte où Crash Bandicoot et son univers existent déjà. Nous n’avons pas besoin de convaincre les gens d’aimer ça, le hype est déjà créé. Notre défi, c’est de s’assurer de bien exploiter ce que les fans aiment de ce jeu.

LadyMP : Est-ce que les attentes des fans pourraient être une source de déception pour eux?

JD : Tu peux avoir des attentes, mais c’est sûr que tu ne seras pas déçue. C’est une promesse!

LadyMP : Quel a été votre plus grand défi sur ce projet?

JD : Mon plus grand défi a été d’arrêter d’être le gamer et d’être de développeur. On a vraiment eu du fun sur ce projet, on devait souvent tester les nouvelles tracks et vérifier que tout était bien visuellement, mais on se retrouvait 45 minutes plus tard en train de courser et de se faire des challenges.

Entrevue avec Thomas Wilson, directeur créatif et co-directeur du Studio

LadyMP : Quelle a été votre réaction quand vous avez appris que vous travailleriez sur ce projet?

TW : Je capotais. J’ai dû me pincer. Nous étions en appel conférence et nous discutions avec Activision des opportunités qui pourraient se présenter. Et là, quelqu’un a dit « Est-ce que vous seriez intéressés à remastériser Crash Team Racing? » J’étais sur mute et je débordais d’enthousiasme.

LadyMP : Est-ce que c’est plus facile de remastériser un jeu ou de le créer de A à Z?

TW : Je dirais que les défis sont différents. Pour un jeu remastérisé comme CTR, le défi est de s’assurer qu’on respecte la formule et la vision des fans. Il faut donc récréer le jeu le plus fidèlement possible en s’interrogeant sur ce qu’on doit garder ou améliorer.

Lorsqu’on créer un jeu, nous avons une page blanche. Il faut tout créer, ça prend donc un long moment de pré-production. Bien souvent, ça prend plus de temps pour créer un nouveau jeu que d’en remastériser un.

LadyMP : Avez vous été appelé à travailler avec certains concepteurs originaux du jeu?

TW : Le jeu a été entièrement développé par Beenox. Cependant, nous savons que les fans tiennent particulièrement au son et la musique d’un jeu. Sur cette version, nous leur offrons la chance de jouer avec la trame sonore originale ou avec la trame sonore remastérisée. Pour celle-ci, nous avons fait appel aux deux compositeurs d’origine comme consultants. Nous avons tenté d’approfondir la trame sonore tout en respectant celle d’origine.

LadyMP : Pouvez-vous m’en dire plus sur les différences marquantes de cette version remastérisée du jeu?

TW : Évidemment, un mode en ligne et un classement. Nous avons aussi ajouté tout le contenu du jeu Crash Nitro Kart qui n’était pas une suite officielle. Nous avons donc repris les personnages, les véhicules et les pistes. Nous avons également ajouté des options de personnalisation. On peut maintenant changer le costume du personnage, le châssis du véhicule, les roues, etc. Finalement, il y aura le Grand Prix.

LadyMP : Qu’est-ce que le grand prix?

TW : C’est du contenu saisonnier additionnel et gratuit. On parle de nouveaux véhicules, nouveaux personnages et de nouvelles pistes. Le premier Grand Prix sera disponible le 3 juillet prochain.

Commentez cet article