harcèlement sexuel

Activision Blizzard retire ses jeux de Geforce Now

Il aura fallu une semaine pour qu’Activision Blizzard retire tous ses jeux du service Geforce Now de Nvidia. Plus aucun d’entre eux n’est accessible depuis hier pour les utilisateurs.

Activision Blizzard n’a pas souhaité donner de raison quant à cette décision, mais ce communiqué de presse émis par Google le 24 janvier dernier fait état d’un partenariat au sujet de multiples stratégies de diffusion entre Activision Blizzard et Google. YouTube va ainsi devenir la plateforme de diffusion exclusive des compétitions des différents jeux d’Activision Blizzard, incluant l’Overwatch League, la Call of Duty League ou encore Hearthstone.

À LIRE AUSSI : Geforce Now : meilleur que Stadia?

On y constate également qu’« Activision Blizzard recherchait un partenaire capable de l’aider à propulser son infrastructure de jeu et fournir un service de streaming de jeux à faible latence ». Exactement ce qu’offrait Geforce Now, mais gratuitement : jouer aux jeux Activision Blizzard en streaming.

squad

Suni Rayan, chef du jeu en streaming chez Google : « Nous sommes excités d’étendre notre relation et d’aider à équiper l’un des plus grands et réputés développeurs au monde ». De son côté, Jacques Erasmus, chef de l’information chez Activision Blizzard, déclare : « Nous somme heureux de ce partenariat avec Google nous plaçant à l’avant-plan de la prochaine génération d’innovation dans l’industrie du jeu. L’infrastructure dans le nuage de Google nous donne l’assurance un excellent divertissement à nos fans dans le monde »

Cette annonce de partenariat entre Google et Activision Blizzard et les déclarations enjouées autour de la technologie de jeu en streaming de Google permet de mieux comprendre le retrait de Geforce Now; Activision Blizzard va lancer son service de jeux en streaming et devait se désengager de Geforce Now afin de rendre son service attrayant. Mais pourquoi ont-ils laissé leurs jeux une semaine en toute connaissance de cause sur le service de Nvidia? Afin d’avoir une cartographie des futurs usages à moindres frais?

Commentez cet article