200 boutiques GameStop vont fermer d’ici 2020

La chaîne ne va heureusement pas fermer ses portes, mais elle ferme 200 magasins sur les 5800 qu’elle possède dans le monde.

GameStop, la maison mère d’EB Games a annoncé qu’elle allait procéder à la fermeture de 200 magasins dans le monde d’ici 2020. Aucune précision n’a été donnée sur les magasins et pays concernés, ce qui empêche de savoir pour l’instant si le Canada va être touché et dans quelle proportion. Pour l’instant, GameStop est en train d’évaluer les différentes enseignes du groupe afin de déterminer celles qui sont peu ou pas rentables. Il faut dire que les ventes de jeux physiques ont encore diminué de 14,3% au trimestre dernier dans ses boutiques, entrainant des pertes de 32 millions de dollars.

GameStop possède plus de 5800 magasins à travers le monde. Implantée en Amérique du Nord avec la marque EB Games, l’enseigne existe sous d’autres noms comme en France où elle a repris la marque Micromania après avoir racheté le réseau de boutiques à la chaîne éponyme.

GameStop anticipe depuis longtemps la baisse des ventes de jeux physiques. Pour contrer cette diminution, la chaîne a mis l’accent ces dernières années sur la vente d’accessoires, de produits dérivés et autres maquettes et figurines. De plus, les jeux neufs ne rapportent que 5 à 10$ selon l’enseigne, c’est pourquoi EB Games a développé un réseau de jeux d’occasion sur lesquels ils sont bien plus gagnants.

Cependant, le marché des jeux physiques chute drastiquement sur PS4 et Xbox, les joueurs ayant pris l’habitude de télécharger leurs jeux. Il faut dire que le contenu des boitiers n’a plus rien à voir avec ce qui était proposé par exemple sur Super NES ou la première Xbox. Finie la jaquette en couleur et le livret qui vous apprenait les astuces, désormais on a souvent un disque et la pochette du jeu, ce qui a grandement diminué l’intérêt des copies physiques. Seules les versions collector, mais vendues en tirages limités trouvent encore preneur. Le dématérialisé dispendieux à ses débuts a su également s’attirer les faveurs grâce à des spéciaux qui n’ont plus rien à envier aux jeux physiques. Sur PC où l’achat de jeux dématérialisés est apparu bien avant que les consoles ne s’y mettent, les ventes physiques sont devenues marginales et les quelques rares jeux encore vendus contiennent souvent un code permettant de télécharger le jeu sur Steam.

Seule la Switch résiste encore du fait de son format cartouche et grâce à un public plus large préférant encore rester sur les jeux physiques. Sur PS4 et Xbox, la pénétration du haut débit et l’arrivée prochaine des jeux en streaming vont continuer de rogner les ventes des jeux neufs.

Commentez cet article